♦ Robotic Earth RPG ♦


 

Partagez|

Une possible réconciliation, ou comment se mettre dans de beaux draps [Luna & Lola]

avatar
Lola MargingAdmin

_________________

My coulour is Pinkblue
Messages : 147
Arrivée à New York : 02/01/2012
Age : 22
Localisation : Où je suis? Où je suis... Tiens, c'est une bonne question ça.

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Une possible réconciliation, ou comment se mettre dans de beaux draps [Luna & Lola] Mar 5 Juin - 18:53

Aaaah, le week end. Après une dure semaine d'examens de fin de premier semestre, quoi de mieux que de se reposer en commençant par une belle grasse matinée? Oui, en théorie, c'est bien. Sauf que pour ce qui est de la pratique, c'est pas toujours simple. Surtout quand on a un nouveau pensionnaire à la maison - enfin, dans la chambre d'étudiant. En effet, la société G4Good, pour la promotion de son nouveau robot, le "Gentleman", avait généreusement fait don de plusieurs de ces nouveaux robots à l'université. Désormais, chaque chambre d'étudiant en était équipée. J'avais toujours été sceptique quand au lancement de cette nouvelle série, même si, il faut l'avouer, le concept était impressionnant. Je me suis donc laissée séduire par l'idée d'en posséder un. Après tout, puisque c'était généreusement offert.

Seulement, il faut l'éduquer ce robot, car certaines choses restent difficiles à lui faire assimiler. Comme la douche du matin. Voulant rendre service, mon robot m'a bien gentiment jeté un seau d'eau glacé le lundi matin. Autant dire que le réveil à été mouvementé. Il a dû vite apprendre à faire le linge, avec les draps à sécher. Depuis, je surveille ses moindres gestes.

C'est pourquoi ce matin, mon super nouveau robot, m'a généreusement réveillée à 6 heures du matin. Il faudra absolument que je lui apprenne les mots "week end". En attendant, impossible de se rendormir, Sirius refusant catégoriquement que je me couche, allant jusqu'à me pousser dans la salle de bain pour prendre ma "douche". Me voilà donc à 7 heures du matin, cernée comme un raton-laveur, devant mon bol de céréales, à regarder les infos.

"Nous sommes désormais sans nouvelles de la ville d'Atlanta depuis bientôt deux semaines. Des phénomènes troublants se déroule depuis cette date. Aucun appel n'est possible, les habitants semblent avoir disparu et même les lumières de la ville, visibles depuis l'espace, ce sont éteintes. C'est comme si la ville n'avait jamais existé. Les autorités ont tenté en vain..."

Sirius éteignit la télé et débarrassa mon bol. Ces évènements me semblent étranges. Deux semaines... En parlant de ça, cela faisait deux semaines que j'avais mon nouveau pensionnaire, et mis à part la douche, je n'avait pas encore réussit à lui apprendre mon mode de vie. Enfin, ça viendra. Sauf que pour le moment, c'est lui qui tenait à choisir mes vêtements. Je découvris alors, sur mon lit, un T-shirt manche longues crème et une jupe courte à volants, marron, accompagnés d'une paire de bottes en daim marron et de chaussettes montantes beiges. Je tiquais un moment sur la jupe, qui sortait de je ne sais où, et me tournai vers mon robot.

-Désolée Sirius, mais tu dois faire une erreur, je n'aime pas les jupes.

-Mademoiselle doit être très jolie dans cette jupe, pourquoi ne pas la mettre.

-Mais, je n'en ai pas envie.

-J'ai choisit ces vêtements avec soin, mademoiselle les mettra!

Je voyait bien que ce n'était pas la peine de discuter, et je ne tenais pas à froisser mon nouveau robot. Je revêtis ainsi les habits "choisis avec soin", accompagna le tout d'un long manteau marron clair, et sortis rapidement.

-Je vais à la librairie!

Je savais que je pouvais confier cette tâche à Sirius, mais j'avais besoin de prendre,l'air. Et puis, je préférais le faire moi-même. Parfois, je regrettais mon ancien robot qui ressemblais plus à une nounou qu'à autre chose. Mais au moins, lui il m'écoutait.

New-York était toujours aussi grise en ce début de second semestre. Je flânais dans les rues, tentant d'oublier l'incident de ce matin. Ce n'était sûrement rien, après tout, il venait d'arriver. Je m'arrêtai un instant devant la vitrine d'une pâtisserie, salivant devant les gâteaux. Alors que j'essayais de me convaincre d'en acheter un, une scène troublante m'arracha à ma contemplation. Deux policiers venaient d'interpeller une jeune fille, et l’emmenaient désormais vers le commissariat. Je regardais de plus près et vis avec horreur que je connaissais cette jeune fille. C'était Luna!
avatar
Luna Roswood
Messages : 152
Arrivée à New York : 23/09/2011
Age : 19
Localisation : au fond du trou (mode déprime activé)

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.moonlightshadoww.forumactif.org
MessageSujet: Re: Une possible réconciliation, ou comment se mettre dans de beaux draps [Luna & Lola] Dim 10 Juin - 17:48

"Nous sommes désormais sans nouvelles de la ville d'Atlanta depuis bientôt deux semaines. Des phénomènes troublants se déroule depuis cette date. Aucun appel n'est possible, les habitants semblent avoir disparu et même les lumières de la ville, visibles depuis l'espace, ce sont éteintes. C'est comme si la ville n'avait jamais existé. Les autorités ont tenté en vain..."

Deux semaines que les robots Gentleman sont sur le marché et deux semaines qu'on entend plus parler d'Atlanta. Simple coïncidence ? Aucune idée. Mais une manifestation est prévue contre G4Good et ça m'occupera d'y aller. Avec un peu de chance, ça tournera au bain de sang... Niark niark, je suis diabolique. En attendant, j'irais bien faire un petit tour.

J'attrape mon blouson en simili cuir et je sors. Dehors, il commence à faire frais. Après un petit tour dans Central Park, je remonte la 5ème Avenue. En face d'une petite pâtisserie bien sympathique, je rentre dans une boutique de vêtements. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai envie de faire u shopping, ce qui est rare chez moi. Il faut dire que la petite jupe plissée écossaise me fait de l’œil depuis la vitrine. OK, je craque. Je flâne un peu dans le magasin. J'attrape un sac de course et mets la jupe dedans puis pars payer. Je sors du magasin quand...
wouiOUIWIOIUwoiuwoiUOIWIuuoiu !
M*rde, l'alarme !

Mademoiselle, veuillez vous arrêter et me donner votre sac s'il vous plaît ! me crie la vendeuse.

Je le lui tends, persuadée qu'il y erreur sur la personne.

Dîtes donc, vous ne l'avez pas payé ce t-shirt !


Elle sort du sac un débardeur rayé orange et rose.

Attendez, jamais je n'ai pris ce t-shirt ! Il devait déjà être dans le sac !

Vous avez intérêt à le payer tout de suite !

Je ne payerai rien du tout ! Je n'en veux pas de votre t-shirt !

Payez ou j'appelle la police !

Et bien appelez-la si ça vous chante !
crié-je hors de moi. De toute façon, elle n'appellera pas. Elle veut juste me faire peur.
Deux minutes plus tard, je me retrouve encadrée par deux agents de la police. Ils me traînent dans la rue devant tous les badauds. Je me débats mais rien à faire, ils ne me lâchent pas. Pourvu que personne que je connaisse me voie ! Quelle humiliation ! C'est alors que je vois... Lola ! Oh non...
avatar
Lola MargingAdmin

_________________

My coulour is Pinkblue
Messages : 147
Arrivée à New York : 02/01/2012
Age : 22
Localisation : Où je suis? Où je suis... Tiens, c'est une bonne question ça.

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une possible réconciliation, ou comment se mettre dans de beaux draps [Luna & Lola] Ven 29 Juin - 10:56

Je n'en croyais pas mes yeux. Je savais que Luna pouvait par moment avoir un comportement un peu excessif, mais de là à se faire embarquer par la police. Qu'avait-elle bien pu faire pour se retrouver dans une telle situation?

J'observais la scène, intriguée, quand Luna croisa mon regard. Elle n'avait pas l'air franchement heureuse de me voir, à en croire la lueur horrifiée que j’aperçus dans ses yeux. Je détournais alors prestement la tête, considérant que ça ne me regardait pas et que si Luna voulait s'en sortir, elle se débrouillerait seule. Pourtant, la tentation d'intervenir fut grande, mais je me doutais qu'elle m'en voudrais encore plus. Ce n'était pas vraiment logique, mais bon. Je tentais donc de me concentrer au maximum sur les sûrement délicieuses petites pâtisseries qui se trouvaient sous mon nez, derrière la vitrine.

Flans, tartes au citron meringuées, tartes aux pommes, aux fraises, gâteaux aux noix, au chocolat, mille-feuilles... Raté, je ne parvenais pas à faire abstraction des cris hystériques de Luna qui me parvenaient comme s'ils m'étaient adressés. Je fermais les yeux un instant, comme si ça pouvait m'empêcher de les entendre mais je ne pu résister à la tentation d'intervenir.

Je me retournai alors vivement, manquant au passage de renverser une vieille dame et son chien qui m'aboya dessus avec frénésie, et couru vers la provenance des cris. Trop tard. Luna venait d'être embarquée par la voiture de police qui s'éloignait déjà vers le commissariat le plus proche. Je ne pu que regarder la voiture blanche et bleue s'éloigner, impuissante.

J'étais debout sur le rebord du trottoir, ne sachant que faire. C'est fini Lola, tu ne peux plus rien pour elle. Je fixai la circulation et aperçus une tâche jaune qui apparu comme par miracle. Non! Je peux encore tenter quelque chose. Poussée par l'adrénaline, je me jetai presque sur la chaussée, provoquant des coups de klaxon furieux et leva la main en appelant le taxi. Lorsqu'il s'arrêta, je m'engouffrai dans l'habitacle et intima au chauffeur.

-Suivez cette voiture de police!

Il se retourna et me dévisagea avec un regard sceptique, croyant sûrement à une plaisanterie. Lorsque j'y repensais, je me rendais vraiment compte de l'absurdité de ma phrase, mais tant pis, je ne voulais pas abandonner.

-Allez!

Le ton pressant de ma voix le dissuada de poser des questions et il s’exécuta, se croyant probablement dans un vieux film. Maintenant que l'urgence de l'action était passée, je me rendit compte de ce que j'étais en train de faire, et me mis à douter un moment. Mais qu'est-ce qui te prend? Tu n'est pas dans un film! Tu est dans la vie réelle. Je me sentais mal à l'aise, et alors que j'allais demander au chauffeur de faire demi-tour, il stoppa son véhicule.

-Voilà Mam'zelle!

Trop tard. Je remerciai le chauffeur et le réglai, puis descendis sur le trottoir. Je me retrouvais face au bâtiment qui abritait le commissariat. Et maintenant, qu'est-ce que je fait? Je me trouvait un peu bête là, devant les deux agents de police postés à l'entré de la bâtisse. Puis, je sentis que je n'avait plus le choix. J'étais arrivée jusqu'ici je ne sais trop comment, mais désormais, je ne pouvais plus faire machine arrière. Je gravit les marches tout en essayant de me persuader que c'était la bonne solution.

Arrivée à l'intérieur, je fus un moment déboussolée. Le temps que je reprenne mes repères dans ce lieu inconnu, j'aperçus Luna, toujours encadrée par les deux policiers, parvenir devant le commissaire. Mince, c'était maintenant ou jamais. Sans vraiment réfléchir, ni comprendre d'où me venait cette soudaine assurance, je me précipita vers eux.

-Attendez!
avatar
Luna Roswood
Messages : 152
Arrivée à New York : 23/09/2011
Age : 19
Localisation : au fond du trou (mode déprime activé)

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.moonlightshadoww.forumactif.org
MessageSujet: Re: Une possible réconciliation, ou comment se mettre dans de beaux draps [Luna & Lola] Mar 24 Juil - 15:39

Attendez !

Surgie de nulle part, Lola arriva. Malgré ma colère contre elle depuis ce fameux réveillon, je fus contente de voir un e présence amicale me soutenir. Il faut dire que le trajet avec les policiers s'étaient plutôt mal passé. Voire très mal. J'essayai de les persuader que jamais je ne porterais de débardeur rose et orange, ils ne voulaient rien entendre. Aussi, quand Lola arriva, je poussai un soupir de soulagement. enfin quelqu'un qui allait m'aider. Je n'en avais pas la moindre idée. Les policiers se regardèrent puis l'un d'eux alla la voir, tandis que l'autre me maintenait par le bras.
Lola commença à parler au policier mais je n'entendis pas ce qu'elle disais. En tout cas, si elle parvenait à me sortir de là, je me promis de lui pardonner l'incident du nouvel an. Je commençai à me dire qu'on pourrait peut-être même devenir amies quand le premier policier revint vers moi, suivi par Lola. Allaient-ils m'expliquer ce qui se passaient ?

[je sais que ce n'est pas long mais comme je n'ai aucune idée de ton plan génial pour me sortir de là, je te laisse répondre !]
avatar
Lola MargingAdmin

_________________

My coulour is Pinkblue
Messages : 147
Arrivée à New York : 02/01/2012
Age : 22
Localisation : Où je suis? Où je suis... Tiens, c'est une bonne question ça.

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une possible réconciliation, ou comment se mettre dans de beaux draps [Luna & Lola] Mar 24 Juil - 17:22

Les policiers s'arrêtèrent et se retournèrent vers moi, l'air sceptiques. Je vis également Luna me dévisager d'un air soulagé. Elle devait se sentir moi seule avec une présence connue. Puis, l'un des deux agents lâcha la jeune fille et se dirigea vers moi. Mince! Qu'est-ce que j'allais bien pouvoir lui dire pour justifier cette intervention déplacée? Je me sentis soudain très mal à l'aise et me retint à grand peine de m'enfuir en courant. Je me fis donc violence et me mordis la lèvre pour m'obliger à rester sur place.Lorsque l'agent arriva à ma hauteur, je me redressai de toute ma taille pour paraître plus assurée, même si à l'intérieur, j'étais terrifiée.

-Que nous vaut cette interruption?

L'imposant homme fronça les sourcils, ayant visiblement peu apprécié mon intervention, et attendit patiemment une réponse, avant de me jeter dehors. Je tentai de maîtriser le tremblement de mes genoux, me redressai d'avantage et répondis:

-J..je...

Comme je ne parvenais qu'à bafouiller, je me tus un instant avant de perdre totalement ma crédibilité. Je pris une profonde respiration et regarda l'agent dans les yeux.

-Je voudrais parler au commissaire à propos de cette affaire je vous prie.


L'agent me regarda comme s'il venait de voir un éléphant rose débarquer dans le commissariat. Je sentais qu'il était sur le point de me raccompagner vers la sortie, pourtant, je continuais à le fixer dans les yeux, d'un air déterminé. Déstabilisé par mon apparente assurance et mon ton autoritaire, il me demanda de le suivre.

Nous arrivâmes donc devant le commissaire auquel le second policier venait d'exposer les faits. Luna ne faisait déjà plus attention à moi, trop occuper à fusiller l'agent du regard. Lorsque son supérieur demanda à la jeune fille de se justifier, elle répliqua d'un ton cassant. C'était mal parti. C'est le moment que choisit mon accompagnateur pour me montrer négligemment du pouce.

-Patron, v'là aut'chose.

Devant mon air offusqué, l'imposant supérieur soupira. Me voilà bien. En tentant de sortir Luna de son pétrin, je venait de m'y enfoncer moi-même jusqu'au cou. Tant pis, je n'aimais pas ce que j'allais faire mais je n'avait pas le choix. Je remerciai silencieusement mes nombreux cours de théâtre et dévisagea l'homme d'un œil mauvais.

-Je vous somme de relâcher tout de suite cette jeune fille. Le délit dont elle est accusé est tout simplement ridicule, vous penser vraiment qu'elle est du genre à porter cette...camelote?

Mon ton dédaigneux fit rapidement sont effet, l'homme se mis rapidement en colère.

-Je n'aime guère votre ton jeune fille. Vous débarquez ici et me manquez de respect, cela va vous couter très cher.

Je pris mon inspiration et criai d'une voix suraiguë, prenant un air indigné.

-Comment osez-vous me parler sur ce ton? Je suis Lola Marging!

-Mar...Marging? Vous êtes la fille de...

L'homme était soudainement devenu blafard. Je le plaignais le pauvre, mais j'allais devoir l'achever. Je lui coupa donc la parole, l'air furieux.

-Exactement! Et lorsque mon père apprendra comment vous venez de nous traiter moi et mon amie, je vous jure que vous aurez des problèmes, de très gros problèmes.

Je le vit alors sortir de derrière son bureau et s'approcher, l'air confus. Je compris alors que c'était dans la poche. Papa n'allait pas être content lorsqu'il aurait vent de cette affaire mais vu comme j'avais de l'importance pour, cela m'était totalement égal.

-Je vous prie d'accepter mes plus sincères excuses, vous et votre amie. Je vais vous faire raccompagner dehors. Mais la prochaine fois, soyez plus prudente, fit-il à Luna.

Une fois dehors, je poussa un énorme soupir. Je m'en voulait un peu d'avoir fait cette scène, ça ne me ressemblais pas du tout, mais dans l'urgence, je n'avais eu d'autre choix. Je me tourna alors vers Luna, qui paraissait ne pas croire à ce qu'il venait de se passer.

-Tu n'est pas obligée de me remercier, fis-je d'une voix lasse, mais s'il te plait, ne parle de ça à personne. Je déteste me servir de l'importance de mon père pour avoir des privilèges.

avatar
Luna Roswood
Messages : 152
Arrivée à New York : 23/09/2011
Age : 19
Localisation : au fond du trou (mode déprime activé)

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.moonlightshadoww.forumactif.org
MessageSujet: Re: Une possible réconciliation, ou comment se mettre dans de beaux draps [Luna & Lola] Lun 27 Aoû - 16:21

Les policiers nous traînèrent toutes les deux devant le commissaire. J'ignorai le plan de Lola, mais ça avait l'air d'être assez mal parti. L'agent me relâcha et je lui jetai un regard mauvais. Il détourna rapidement la tête et un rictus furtif passa sur mon visage. Il devait se sentir mal, il venait quand même de montrer qu'il avait peur d'un fille de vingt ans ! A sa place, j'aurais eu honte.
Le commissaire nous dévisagea en se demandant sans doute ce que pouvait bien avoir fait de jeunes filles en pleine journée. Il dut se dire que la jeunesse, de nos jours, devenait décadente et partait à la dérive. Dans d'autres circonstances, je n'aurais pas pu le contredire, étant moi-même coupable de pas mal "d'incidents". Mais pour une fois que je n'avais rien fait (et Lola encore moins), je ne pouvais m'empêcher de le regarder d'un œil mauvais.

Je vous somme de relâcher tout de suite cette jeune fille. Le délit dont elle est accusé est tout simplement ridicule, vous penser vraiment qu'elle est du genre à porter cette...camelote?


Lola venait de balancer cette réplique cinglante, ce qui me surpris, car je ne la croyais pas capable d'autant d'aplomb. Je lui adressai un sourire pour la remercier.
Le commissaire, sans doute peu habitué à être ainsi agressé dans l'exercice de ses fonctions, s'énerva.

Je n'aime guère votre ton jeune fille. Vous débarquez ici et me manquez de respect, cela va vous couter très cher.


Lola ne se démonta pas et, indignée, s'écria :

Comment osez-vous me parler sur ce ton? Je suis Lola Marging!

Je voyais mal comment l'homme pouvait la connaître, mais apparemment, cette phrase avait eu l'effet escompté, car le commissaire blêmit.

Mar...Marging? Vous êtes la fille de...


La fille de... Il ne pouvait pas finir sa phrase, cet idiot ? Moi, ce nom ne m'évoquait rien ni personne (exceptée Lola). Lola continua de se défouler contre le pauvre qui n'en menait pas large.

Exactement! Et lorsque mon père apprendra comment vous venez de nous traiter moi et mon amie, je vous jure que vous aurez des problèmes, de très gros problèmes.

Elle avait bel et bien employé le mot "amie" à mon sujet. c'était bien la première que quelqu'un me considérait comme son amie (mis à part Erik, mais ça c’était une autre histoire).
Le commissaire se leva, l'air confus, et ouvrit la porte.

Je vous prie d'accepter mes plus sincères excuses, vous et votre amie. Je vais vous faire raccompagner dehors. Mais la prochaine fois, soyez plus prudente.

En prononçant cette dernière phrase, il se tourna vers moi. Je lui souris hypocritement, puis nous sortîmes. Une fois dehors, je regardai Lola, étonnée par ce qu'il venait de se passer. J'ignorai comment elle avait réussi à nous sortir de là, mais je lui en était éternellement reconnaissante (enfin, peut-être pas quand même, mais c’était vraiment sympa de sa part de m'être venu en aide. A sa place, je n'en aurais sûrement pas fait autant.).
Lola se tourna vers moi.

Tu n'est pas obligée de me remercier, mais s'il te plait, ne parle de ça à personne. Je déteste me servir de l'importance de mon père pour avoir des privilèges.

Tu peux compter sur moi. Mais, dis-moi, c'est qui ton père ?
avatar
Lola MargingAdmin

_________________

My coulour is Pinkblue
Messages : 147
Arrivée à New York : 02/01/2012
Age : 22
Localisation : Où je suis? Où je suis... Tiens, c'est une bonne question ça.

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une possible réconciliation, ou comment se mettre dans de beaux draps [Luna & Lola] Lun 3 Sep - 10:50

J'étais soulagée que cette situation embarrassante soit enfin réglée mais quelque part, je m'en voulait d'avoir agit ainsi, j’espérais que Luna ne relèverais pas ma "performance", je ne me sentais pas la volonté de répondre à ses questions.

En attendant, je fixait Luna, inquiète. Ce qui m'angoissait le plus, serais que la jeune fille méfiante et plutôt...lunatique, s'empressait de raconter toute l'histoire aux premiers venus, et je ne tenait pas à ce qu'on me prenne pour une fille à papa qui piquait des crise lorsqu'elle n'obtenait pas ce qu'elle voulait. Ce n'était pas que je ne faisait pas confiance à Luna, mais étant donné le fiasco lors de notre dernière confrontation, elle pourrait très bien chercher à se venger.

-Tu peux compter sur moi.

Je me détendis. Même si la jeune fille pouvait se montrer impulsive, je savais que je pouvais compter sur sa parole, et je lui en était reconnaissante.

-Mais, dis-moi, c'est qui ton père?

Je me mis à grimacer. Évidemment, quelle naïve j'avais été de penser m'en sortir comme ça. Enfin, je n'avais pas le choix, je devais bien lui répondre, c'était la moindre des choses que de lui répondre.

Il ne me semblait pas que quiconque sache qui sont mes parents. Je n'en avais parlé à personne, pas même à Magda. J'avais été tellement malheureuse durant mon enfance à cause de leurs absences et leur indifférence dus à leur métier, que j'avais préféré en garder le secret, et surtout, ne jamais en profiter. Je les avait en quelque sorte, reniés, leur en ayant toujours voulu, et préférant réussir grâces à mes seules compétences, et non grâce à leur aide. Je refusait de devenir une "fille de...".

Je fixai de nouveau Luna, hésitai un moment, puis me résignai. Je baissais les yeux avant de lui répondre d'une voix empreinte de regrets.

-Mon père est un homme politique très puissant. Il a beaucoup d'influence ici, à New York. Mais, je préfère que personne ne le sache. Je ne veux pas être aimée ou détestée pour ce que sont mes parents. Pour tout le monde je veux être simplement Lola, la jeune fille simple et timide qui réussit par ses propres moyens. Et je me fiche d'être seule ou de susciter la méfiance pour telle ou telle raison, du moment que je suis moi.


Je repensais alors à tous ces gens qui me regardaient de travers, pour une raison qui m'échappais, pendant que, au fil du temps, je recherchais de plus en plus la solitude. Au fond, je ne pense pas en avoir jamais souffert, au contraire.

En regardant de nouveau Luna, je songeais à toutes ses rencontres que j'avais faites depuis quelques temps, à commencer par Magda et Roman. Je n'avais jamais pensé pouvoir un jour vraiment parvenir à communiquer avec les autres. Et pourtant, je me trouvait là, devant Luna, et je me disais que, peut-être, j'étais en train de changer, et de m'affirmer en temps qu'individu à part entière.
avatar
Luna Roswood
Messages : 152
Arrivée à New York : 23/09/2011
Age : 19
Localisation : au fond du trou (mode déprime activé)

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.moonlightshadoww.forumactif.org
MessageSujet: Re: Une possible réconciliation, ou comment se mettre dans de beaux draps [Luna & Lola] Lun 3 Sep - 13:45

Je fixai Lola. Je crus qu'elle ne me répondrait pas. Elle baissa les yeux puis, soudain, alors que je ne m'y attendais plus, elle dit :

Mon père est un homme politique très puissant. Il a beaucoup d'influence ici, à New York. Mais, je préfère que personne ne le sache. Je ne veux pas être aimée ou détestée pour ce que sont mes parents. Pour tout le monde je veux être simplement Lola, la jeune fille simple et timide qui réussit par ses propres moyens. Et je me fiche d'être seule ou de susciter la méfiance pour telle ou telle raison, du moment que je suis moi.

Elle ne voulait pas être "la fille de...", c'était tout à son honneur. Mais j'étais quand même curieuse de connaître l'identité de son père. Mais si elle ne voulait pas en parler, je ne la harcèlerais pas.
Sa dernière phrase me revint soudain en mémoire. "Je me fiche d'être seule ou de susciter la méfiance tant que je suis moi." Mais c'était exactement moi ! Je préférais être seule que mal accompagnée. Tout le monde m'évitait. En Norvège, on m'appelait "la fille en noir". Je crois que même si Erik n'était pas mort, je serais quand même devenue la fille que j'étais alors. Après tout, avant même de le rencontrer, j'étais violente et agressive. Il avait été le seul à me comprendre, et c'est pour cela qu'il me manquait temps.
Étonnamment, alors que l'année dernière je n'avais pas d'amis (excepté Camille, mais bon...), cette année, de nombreuses personnes étaient venues me parler. Y-avait-il un phénomène étrange concernant cette année ? Je ne croyais pas au surnaturel, mais c'était tout de même étrange...
Je me rappelai soudain que Lola était toujours là.

Au fait, Lola, je... Merci. Je t'en voulais tellement de m'avoir laissé tomber au réveillon, mais là, je dois reconnaître que... T'es super sympa. Vraiment. Tout est pardonné. Et pourtant, je suis du genre à avoir du mal à reconnaître que les gens peuvent être gentils. Je pense sincèrement qu'on pourrait devenir amies, toi et moi. Qu'est-ce que tu en penses ?

avatar
Lola MargingAdmin

_________________

My coulour is Pinkblue
Messages : 147
Arrivée à New York : 02/01/2012
Age : 22
Localisation : Où je suis? Où je suis... Tiens, c'est une bonne question ça.

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une possible réconciliation, ou comment se mettre dans de beaux draps [Luna & Lola] Mer 5 Sep - 11:56

J'attendis une réaction de Luna, quelle qu'elle soit. Au final, qu'elle approuve ou non mon choix ou mon opinion, je m'en moquais. A l'instant, la seule chose que je lui demandais, c'était de ne pas insister sur la question concernant mes parents, je ne tenais pas particulièrement à approfondir le sujet.

Soudain, elle sorti de sa réflexion et me lança un regard qui me parut empreint de sympathie.

Au fait, Lola, je... Merci. Je t'en voulais tellement de m'avoir laissé tomber au réveillon, mais là, je dois reconnaître que... T'es super sympa. Vraiment. Tout est pardonné. Et pourtant, je suis du genre à avoir du mal à reconnaître que les gens peuvent être gentils. Je pense sincèrement qu'on pourrait devenir amies, toi et moi. Qu'est-ce que tu en penses ?

J'en était bouche bée. Je crois que je m'attendais à tous sauf à ça. Je dois avouer que je m'en voulais toujours de l'avoir plantée le jour du nouvel an. Pour une fois que je me rendais à une fête, à ma grande surprise, ça c'était révélé être un fiasco. Maintenant que j'y repensais, je me demandais ce qu'il m'avais pris de me conduire aussi lâchement. Enfin, ce n'était pas le moment de regretter, ce qui était fait, était fait.

Cependant, jamais je n'aurais cru que Luna, qui, sans vouloir la vexer, me paraissais plutôt rancunière, finirais par me pardonner un jour, sans même parler de devenir amies. Il était difficile de penser que des personnes aussi différentes pourraient se lier d'amitié. Pourtant, au fond, j'avais l'impression que nous n'étions peut-être pas si différentes que je le pensais. Pour la première fois, je me disais que ça pourrait peut-être marcher.

Euh..de rien, vraiment ce n'était rien. A vrai dire, je ne sais pas très bien comment je me suis retrouvée ici. J'ai surtout agis dans l'urgence et je crois que jamais je n'aurais été capable de faire un truc pareil si je m'était vraiment rendue compte de ce que je faisais à cet instant. Quand je t'ai vue te faire embarquer, je ne pensais qu'à une chose, t'aider comme je le pouvais, sans vraiment penser aux conséquence.

Je stoppai un instant, baissai les yeux et fis un petit sourire mi-gêné, mi-amusé.

Honnêtement, je pensais que tu m'en voudrais d'être intervenue, après l'épisode raté du nouvel an... Je pense aussi que finalement, on pourrait s'entendre.
avatar
Luna Roswood
Messages : 152
Arrivée à New York : 23/09/2011
Age : 19
Localisation : au fond du trou (mode déprime activé)

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.moonlightshadoww.forumactif.org
MessageSujet: Re: Une possible réconciliation, ou comment se mettre dans de beaux draps [Luna & Lola] Mar 25 Sep - 17:17

Lola parut limite choquée. Je ne sus pas trop comment le prendre. en même temps, à sa place, ma réaction aurait sans doute été le même. Après tout, ce n'était pas un mystère : j'étais plutôt rancunière (voire très). Mais Lola avait l'air prête à accepter ma proposition.

Euh..de rien, vraiment ce n'était rien. A vrai dire, je ne sais pas très bien comment je me suis retrouvée ici. J'ai surtout agis dans l'urgence et je crois que jamais je n'aurais été capable de faire un truc pareil si je m'était vraiment rendue compte de ce que je faisais à cet instant. Quand je t'ai vue te faire embarquer, je ne pensais qu'à une chose, t'aider comme je le pouvais, sans vraiment penser aux conséquence.

Il était vrai que je ne m'attendais pas à autant de courage de sa part. Surtout vu comme elle m'avait planté la dernière fois, au nouvel an. Lâchement. Mais c'était oublié; pour une fois que j'avais l'opportunité de me faire une amie, une vraie, je n'allais pas la laisser passer.

Honnêtement, je pensais que tu m'en voudrais d'être intervenue, après l'épisode raté du nouvel an... Je pense aussi que finalement, on pourrait s'entendre.

C'est dingue comme on se comprenait...On pensait à la même chose, au même moment.

Alors dans ce cas... A bientôt ! Je pense qu'on ne devrait pas tarder à se recroiser ! Allez, salut !

Je repartis avec, pour la première fois depuis longtemps, un sourire aux lèvres...

[ Je trouve ça bien comme fin. Si tu veux répondre, vas-y, sinon, on peut verrouiller ! ]
avatar
Lola MargingAdmin

_________________

My coulour is Pinkblue
Messages : 147
Arrivée à New York : 02/01/2012
Age : 22
Localisation : Où je suis? Où je suis... Tiens, c'est une bonne question ça.

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une possible réconciliation, ou comment se mettre dans de beaux draps [Luna & Lola] Mar 25 Sep - 17:45

Luna paraissait...sidérée. Je fit une moue dubitative. Mais cela fut tellement court, que je pensais l'avoir rêvé. Finalement, elle finit par répondre d'un ton presque enjoué que je ne lui connaissait pas.

Alors dans ce cas... A bientôt ! Je pense qu'on ne devrait pas tarder à se recroiser ! Allez, salut !

Puis elle se retourna et repartit, comme si de rien n'était. Pourtant, il me parut apercevoir un sourire sur son visage.

Salut!


Je restais un instant debout sur le trottoir, à observer la jeune fille disparaître parmi la foule New-Yorkaise. Je souris à mon tour, comme libérée d'un poids. J’avais commis un truc de dingue, qui ne me ressemblait absolument pas. Mais je savais que j'y avais gagné quelque chose. Quelque chose de non négligeable.

Alors qu'un vent frais s'engouffra dans la grande artère, me faisant maudire mon Gentlemen pour au moins la quinzième fois de la journée pour m'avoir obligé à porter une jupe, je songeais que je venait de découvrir une nouvelle facette de Luna. Et quelque chose me disais qu'elle était aussi rare qu'étonnante.

[Bon ben voilà, 'est pas très long, mais c’est la fin. On attend le verrouillage!]
avatar
Magda SullyAdmin

_________________
Messages : 461
Arrivée à New York : 11/09/2011
Age : 20
Localisation : En compagnie de mon légendaire sens de l'orientation... C'est-à-dire : paumée!

Fichiers G4 Good
Points de vie:
70/100  (70/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://robotic-earth.forumactif.org
MessageSujet: Re: Une possible réconciliation, ou comment se mettre dans de beaux draps [Luna & Lola] Mar 25 Sep - 17:47

Verrouillé
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une possible réconciliation, ou comment se mettre dans de beaux draps [Luna & Lola]

Une possible réconciliation, ou comment se mettre dans de beaux draps [Luna & Lola]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'appel des limbes ou comment se mettre en danger pour rendre service...
» Comment se mettre dans la marde...solide !
» vous aimer les puzzles??? a mettre dans vos favoris
» "Je cherche un peu de chaleur à mettre dans mon coeur" [Magenta]
» [vidéovocale] Comment devenir admin ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♦ Robotic Earth RPG ♦ :: New York :: La ville-