♦ Robotic Earth RPG ♦


 

Partagez|

Sortie cinéma [PV Matt]

avatar
Magda SullyAdmin
Messages : 461
Arrivée à New York : 11/09/2011
Age : 20
Localisation : En compagnie de mon légendaire sens de l'orientation... C'est-à-dire : paumée!

Fichiers G4 Good
Points de vie:
70/100  (70/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://robotic-earth.forumactif.org
MessageSujet: Sortie cinéma [PV Matt] Jeu 24 Mai - 15:02


Sortie cinéma
.

Je me levai tranquillement, pas vraiment pressée. Un peu excitée quand même, parce qu'aujourd'hui c'est sortie cinéma, et que je suis toujours à fond dans les films que je regarde, mais pas plus que ça. J'ai l'habitude. Plus ou moins. En plus je sens que je vais m'amuser, c'est Matt qui m'y a invitée. Je ne me souviens pas du nom exact du film (serait-ce important?).
Je suis d'autant moins pressée grâce au Gentleman. G4 Good avait eu la bonne idée pour sa promotion d'en offrir un à chaque chambre du campus de l'Université. Il me semblait qu'il en avait distribué à tout les élèves en fait, même les non pensionnaires, mais le poisson rouge avec une perruque blonde que je suis a vite fait d'oublier. Le fait est que mon Gentleman, que je n'ai pas pris la peine de baptiser vous remarquerez, pris soin d'ouvrir mes rideaux et commença à préparer mes affaires.
Le seul problème, c'est que même si un robot pense, il ne lit pas dans les pensées. Et vu qu'il a son avis personnel, il n'a pas les mêmes goûts que moi. Alors il se contente de me sortir des vêtements normaux. Pas que ça me dérange, puisqu'aujourd'hui je n'ai pas envie de m'habiller comme d'habitude. J'ai envie de rose pâle... Avec du noir peut-être... En fait non, pas de noir, ça serait trop triste. Peut-être ma jupe corolle rose... Oui mais avec quoi? J'ai pas d'inspiration aujourd'hui.
Je me lève et file à la salle de bain dans mon habituel pyjama composé d'un short et un débardeur. La chaleur arrive, en plus il fait lourd en ce moment, alors autant en profiter. De plus, je déteste avoir chaud dans mon sommeil, mais tout le monde s'en fiche.
Je me douche rapidement et ressort quelques minutes plus tard en serviette de bain, histoire de voire à quoi ressemble ma tenue avant d'envoyer le Gentleman balader. Et à première vue, j'ai bien fait d'attendre. La tenue n'est pas si mal en fait. Elle est composée d'un jean slim jaune poussin, d'un T-shirt à mi-manches plissées vert pomme -à croire que j'aime passer pour un citron géant- de ballerines plates, non, vous ne rêvez pas, de la même couleur et d'un bracelet jaune, large et verni. Je remercie le robot tout de suite, à croire qu'il a enfin compris mes goûts, et saute dans mes vêtements. Sans prendre le temps de faire un sac pour mettre des trucs utiles, je fourre mon portable dans ma poche au cas où, éventuellement, Matt se perdrait. Mmh, peu probable.
Je sors rapidement avant que le Gentleman ne verrouille la porte derrière moi, et je file vers la sortie. Manquant de me casser la figure contre la porte vitrée du campus, je me rattrape brusquement à la poignée et sors.
Une dizaine de minutes plus tard, je me retrouve devant le centre commercial, et commence à le traverser en entier avant de me rappeler que le cinéma se trouvait juste au-dessus, et que les escalators étaient là où j'étais entrée. Hem. Sens légendaire de l'orientation. Je commence bien. Je regarde l'heure sur mon portable : deux minutes de retard. Pas très inquiétant pour l'instant.
Je retraverse tout en sens inverse, puis emprunte les escalators. Arrivée en haut, je cherche vite fait Matt des yeux, puis décide finalement de l'appeler. Vive les répondeurs à la c*n que je vais étriper. Vous l'aurez compris, il n'a pas répondu.
Je me contente donc d'attendre comme une pauvre cloche, et finit par me dresser sur la pointe des pieds, maudissant mon robot pour les ballerines plates et cherchant Matt des yeux dans la foule.

[C'est booooon! A toi Matt Very Happy]
avatar
Matt Stevenson
Messages : 51
Arrivée à New York : 13/03/2012

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sortie cinéma [PV Matt] Mar 29 Mai - 16:12

Pourquoi est-ce que je déteste mon réveil?? On se le demande. Je me traînait péniblement hors du lit. Quelle horrible tâche que celle du lever matinal. J passais rapidement mon emploie du temps de la journée et sautais finalement sur mes pieds. Comment avais-je pu oublier qu'aujourd'hui j'allais au cinéma seul avec Magda? J'avais pu profiter d'un cours instant où Roman ne lui collait pas aux basques pour lui proposer cette petite sortie! Elle avais accepter sans montrer une quelquonque émotions. Au fond de moi j'osais espérer que cela lui avais fait plaisir. Ce n'étais pas la première fois que nous allions ensemble au cinéma mais auparavant il y avait toujours Roman avec nous. Je voulais profiter de ce tête à tête à fond. Malgré mon corps courbaturé de partout en raison de mes heures de danse la veille au soir je courus à la salle de bain où mon nouveau robot m'avais fait couler un bain. Il faudra que je lui explique que je préfère les douches. Mais bon chaque choses en son temps. L'eau chaude me fit du bien et me détendit. Et oui rien qu'à l'idée que nous allions être seul tous les deux je frissonnait et me tendait. Je me demandait si j'aurais la force et le courage qui jusque là m'avaient manquer de lui avouer mon amour. En espérant qu'il soit réciproque. Ce dont je doutais fort étant donné que je me demandais même si elle avait conscience de la guerre entre Roman et moi. A vrai dire elle n'avait pas l'air de savoir que nous l'aimions.
Je jailli hors de mon bain. Je traînais allais finir par être en retard. Je rentrais dans ma chambre et me dirigeais vers la chaise où le Gentleman devait avoir disposé mes affaires. Je poussais un cri d'effroi.

Mais qu'est-ce que c'est que cette horreur.

Je me tournais vers le robot. J'étais prêt à sortir de mes gonds.

Je croyais t'avoir demander d'aller me faire les courses pour me faciliter la tâche. Alors peux-tu m’expliquer pourquoi tu a remplacer les chemises bleues que je t'avais demander par celles-ci qui sont de toutes les couleurs sauf du bleu.

Il me dit que le bleu c'est tristounet et que cela ne va pas. Pourquoi suis-je tombé sur le sol robot qui se préoccupe du style vestimentaire de son propriétaire?
Je poussais un soupir et enfilais à contre coeur le jean et la chemise orange bien voyante. Je passais rapidement une paire de chaussures quadrillées oranges et blanc.Enfin, vêtu de mon éternelle veste de cuir noir je sortis et me rendis en hâte vers le cinéma situé dans le centre de la ville. Je préférais la marche aux transports en commun toujours bondés où il fallait faire la guerre afin de pouvoir se tenir plus ou moins confortablement. De plus lorsque je marchais mon esprit se détendais me laissant ainsi quelques instants de paix. Voilà que j'arrivais à proximité de la salle. Je ralentis l’allure pour me recentrer et rassembler mes pensées partis en vrille.

Ma haute taille me permis de repérer rapidement Magda qui m'attendait déjà. Elle avait l'air un peu perdue. Quel imbécile! Faire attendre une dame. Non mais ça ne vas pas du tout. Mais si ce Gentleman de malheur ne m'avait pas fait cette mauvaise blague je n'en serait pas là. Je réussis tant bien que mal à me frayer un chemin dans la foule dense à cette heure et rejoignis Magda en quelques grandes enjambés. J'admirais un instant son profil parfait avant de rompre le charme. On est toujours différent quand on ne se sens pas observé.

Salut Magda. Excuse-moi pour le retard mon Gentleman à fait des siennes. Et toi comment ça se passe?

Je me maudis. Incapable de parler avec elle. C'est trop troublant. Et bien mon vieux je suis pas sortis de l'auberge pour lui dire ce que je ressens à son égard.



Dernière édition par Matt Stevenson le Lun 11 Juin - 16:19, édité 1 fois
avatar
Magda SullyAdmin

_________________
Messages : 461
Arrivée à New York : 11/09/2011
Age : 20
Localisation : En compagnie de mon légendaire sens de l'orientation... C'est-à-dire : paumée!

Fichiers G4 Good
Points de vie:
70/100  (70/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://robotic-earth.forumactif.org
MessageSujet: Re: Sortie cinéma [PV Matt] Sam 9 Juin - 10:33

Je tournai la tête lorsque le nouveau venu m'adressa la parole. C'était Matt.

Salut Magda. Excuse-moi pour le retard mon Gentleman à fait des siennes. Et toi comment ça se passe?

Je le reluquai rapidement, car sa tenue m'étonnait. Il avait un jean, bon, lui au moins paraissait normal, et une... Chemise orange? Original. Disons que je pouvais toujours causer moi, mais je n'avais pas l'habitude de le voir avec ce genre de vêtements. Il portait par-dessus son éternelle veste en cuir noire qui lui allait si bien, et des tennis que je ne l'avais encore jamais vu porter. Elle étaient quadrillées orange et blanc. Joli. Et assorti. Il paraissait joyeux, comme toujours, et je le voyais presque sautiller d'impatience.

-Hello Matt. Pas grave pour le retard, tu ne sais pas comment je suis arrivée là. Par chance sûrement. Avec mon Gentleman, tout se passe plutôt bien, il a même fait des progrès côté vestimentaire, pas comme le tien...

Je ne pus retenir un petit fou rire, puis me ressaisit pour ne pas le vexer.

-Je plaisante, ça te va plutôt bien, même si c'est inhabituel de ta part! On y va?
avatar
Matt Stevenson
Messages : 51
Arrivée à New York : 13/03/2012

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sortie cinéma [PV Matt] Lun 11 Juin - 15:58

Hello Matt. Pas grave pour le retard, tu ne sais pas comment je suis arrivée là. Par chance sûrement. Avec mon Gentleman, tout se passe plutôt bien, il a même fait des progrès côté vestimentaire, pas comme le tien...Je plaisante, ça te va plutôt bien, même si c'est inhabituel de ta part! On y va?

Ah bon elle trouvait ça bien? Dans ce cas je ne serais pas obliger de dépenser de l'argent inutilement pour refaire mon stock de chemise. Tant mieux. Je bouillais d'impatience il y a deux secondes, mais maintenant que j'étais avec elle j'avais envie que chaque seconde dure une éternité. Bon première étape arrêter de baver parce-que sinon cette soirée risque de ne pas se passer comme je l'espérais. Deuxième étape offrir à Magda une réponse plus claire que : bah euh oui on y va. Et cela ça va pas être simple. Elle me déstabilisais rien que par sa proximité.

Merci c'est gentil de dire que cette nouvelle couleur me va bien. Je t'avoue qu'au début j'ai eu peur du résultat. C'est vrai il faut qu'on commence à y aller, vu le monde qu'il y a.

Je la pris par le coude et l’entraînais délicatement vers la salle, grisé par le contact de son coude dans ma main. Malheureusement tous les bon moments ont une fin et elle fini par se dégager doucement de mon étreinte discrète. Je la laissais quelques minutes et me faufilais dans la queue pour aller chercher nos place. Je doublais pas mal de personne s mais restais insensible à leurs vives protestations. Je remerciais la vendeuse et filais rejoindre Magda.
On se mit en marche vers l'escalier menant aux salles. Maintenant que nous commencions à être moins nombreux je décidais de commencer une sérieuse conversation. Pendant que j'en avais encore le courage...

Magda j'ai quelque chose d'important à te dire...

(ma couleur est RoyalBlue)
avatar
Magda SullyAdmin

_________________
Messages : 461
Arrivée à New York : 11/09/2011
Age : 20
Localisation : En compagnie de mon légendaire sens de l'orientation... C'est-à-dire : paumée!

Fichiers G4 Good
Points de vie:
70/100  (70/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://robotic-earth.forumactif.org
MessageSujet: Re: Sortie cinéma [PV Matt] Lun 11 Juin - 16:21

Matt avait un sourire timide mais semblait toujours aussi content. Je lui rendis son sourire joyeusement, puis il dit :

-Merci c'est gentil de dire que cette nouvelle couleur me va bien. Je t'avoue qu'au début j'ai eu peur du résultat. C'est vrai il faut qu'on commence à y aller, vu le monde qu'il y a.

Son nouveau point de vue m'intriguait. Il avait eu peur du résultat? Plutôt étrange. Moi, lorsque j'enfilais quelque chose, je ne faisait pas vraiment attention au rendu final, même si parfois, le résultat était plutôt... Effrayant. Par exemple, un vieux jean troué n'allait pas forcément avec un joli chemisier à manches courtes blanches et à dentelle. Cela avait dû m'arriver une ou deux fois, mais ce n'est pas dit pour autant que je n'allais pas le refaire. Mon but étant de me démarquer des autres, je n'allais pas me gêner. Que je sois élégante ou pas, le tout était que je ne ressemble à personne d'autre. Et encore, j'avais la chance d'avoir un physique plutôt pratique, qui allait à peu près avec tout.

Matt me saisit par le coude et m'entraînait vers la salle. Je jetai rapidement un regard autour de moi, histoire de "prendre mes repères". En arrivant devant la billetterie, Je me dégageai de sa prise et le laissa aller acheter nos places. En attendant, j'observais les hommes qui passaient autour de moi, que ce soit loin ou près. Dans l'attente, je trouve toujours un moyen de m'occuper. Heureusement, ma patience ne fut pas trop mise à l'épreuve, car Matt revint vite. Il avait dû gruger pas mal de fois, pour prendre aussi peu de temps. Il me tendit la mienne, et nous avançâmes jusqu'à l'escalier menant à la salle. Alors que je tournai la tête pour balayer la salle du regard avant de monter, Matt commença :

-Magda j'ai quelque chose d'important à te dire...
-Ooooooooh, Matt, on peut prendre des pop corn s'il te plaît? m'exclamai-je en montrant le stand de pop corn à l'entrée de la salle.

Oups, je crois que je ne l'ai pas laissé finir, mais les pop corn et moi, c'est... Une grande histoire d'amour. C'est sucré, doux, ça croque sous la dent... Enfin bref, vous m'avez comprise.
avatar
Matt Stevenson
Messages : 51
Arrivée à New York : 13/03/2012

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sortie cinéma [PV Matt] Mar 12 Juin - 16:29

J'allais lui parler de mes sentiments. Je n'y croyais pas ce moment tant espérer était enfin arrivé.

-Magda j'ai quelque chose d'important à te dire...

-Ooooooooh, Matt, on peut prendre des pop corn s'il te plaît?

Hein quoi?? Qu'est ce qu'elle dit? Elle me coupa dans mon élan. Quelle idiotie de ma part de passer juste à côté du stand de pop-corn et autres cochonneries toutes plus sucrées et plus grasses les unes que les autres. Bref mon discours s'échappa traîtreusement de mon esprit par les oreilles. (non mais je dis vraiment n'importe quoi!!) Résultat ma déclaration serais pour une autre fois. Ce sont es moments uniques. Il faut savoir les saisir au bon moment. Là c'était raté en l’occurrence.J'en venais même à envier Roman. Lui toujours à l'aise avec les filles. Parce-que c'est un dragueur hors normes. Je revins péniblement sur terre.

- Des pop-corn? Oui si tu veux...

J'avais juste envie de les broyer dans mes mains ces foutus pop-corn. Je cru que j'allais y faire une allergie. Bref je lui payait ses sucreries si ardemment désirées.
Je me sentais comme noyé. je n'arrivais pas à faire avancer ma relation avec celle qui illuminait ma vie. Même si à ce moment précis cette vie en question me paraissait bien triste et sombre. A cause de ma réticence à déclarer ma flamme. Moi qui d'habitude étais un garçon s^r de soi j'étais totalement perdus face à cette petite jeune fille. Oui petite mais incroyablement belle.
Bref comme nous rentrions dans la salle qui était un déjà assez remplie je lui demandais:

Où veux-tu qu'on se mette? Moi j'ai une préférence pour les rangs du fond. Au moins on n'a pas à se tordre le cou pour regarder l'écran.
avatar
Magda SullyAdmin

_________________
Messages : 461
Arrivée à New York : 11/09/2011
Age : 20
Localisation : En compagnie de mon légendaire sens de l'orientation... C'est-à-dire : paumée!

Fichiers G4 Good
Points de vie:
70/100  (70/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://robotic-earth.forumactif.org
MessageSujet: Re: Sortie cinéma [PV Matt] Jeu 14 Juin - 17:16

    J'attendais patiemment la réponse de Matt, mon regard allant du sien, hésitant, au stand situé à quelques pas. Il finit par dire :

    "Des pop-corn? Oui si tu veux..."
    "Cool! Super merci!"

    Je me retins tout de même de lui sauter au cou, ce serait un peu déplacé juste pour des pop corn... Même s'il fallait l'avouer, j'étais complètement fan de ça. Limite en sautillant, je le suivis jusqu'au stand où il me payait bien aimablement mes pop corn. Je saisis la boîte en même temps que son bras, et je lui lançai un grand sourire avant que nous avancions vers la salle à nouveau. Lorsque nous poussâmes la porte, elle était déjà bien remplie, et alors que je cherchais des yeux un endroit plutôt pas mal, il me demanda :

    "Où veux-tu qu'on se mette? Moi j'ai une préférence pour les rangs du fond. Au moins on n'a pas à se tordre le cou pour regarder l'écran.

    Son argument était plutôt convaincant. Je tournai la tête vers la rangée du haut, c'est-à-dire celle qui se trouvait juste à notre hauteur. Elle était déserte, et vers le milieu il n'y avait personne devant sur plusieurs rangs. Non seulement on n'aura pas à se tordre le cou, mais en plus je verrai quand même l'écran du haut de mes trois pommes à genoux. Au pire je me mettrai sur ses genoux. Laissez tomber, c'était le trip du jour. Je commençais à m'y engager en répondant :

    "Personnellement, je n'y suis jamais allée, mais ça doit pas être mal tout en haut, on doit être tranquille, ça m'énerve tellement quand un groupe de mouflets à côté n'arrête pas de faire un boucan pas possible..."

    Je finis pas m'assoir vers le milieu, puis le regarda s'assoir à son tour à côté de moi. Nous étions un peu à l'avance, la publicité devrait commencer dans peu de temps. Même si c'était une partie chiante au cinéma, ça nous rassurait toujours de voir qu'on arrivait pendant la pub que pendant le film. Là, pour le coup, on était même arrivés avant la pub.
avatar
Matt Stevenson
Messages : 51
Arrivée à New York : 13/03/2012

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sortie cinéma [PV Matt] Ven 15 Juin - 16:25


"Personnellement, je n'y suis jamais allée, mais ça doit pas être mal tout en haut, on doit être tranquille, ça m'énerve tellement quand un groupe de mouflets à côté n'arrête pas de faire un boucan pas possible..."


Ça c'est vrai que les mouflet au cinéma c'est chi*nt. Enfin je n'avais pas trop de problème car je me débrouillaient pour qu'il me voient et je leur faisant comprendre que s'ils n'arrêtaient pas leur cirque ça allait mal se passer. Surtout pour eux. mais généralement ils finissaient par se tenir à carreaux. C'est bizarre non? Je faisait si peur que ça?

On se dirigea vers le milieu du dernier rang qui état vide. Je me sentais tout chose. Perdu dans mes pensés j'essayait de me remémorer la douceur du contact de sa main sur mon bras après que je lui ai acheté ses pop corn. Et la joie qui avait brillé dans ses yeux à ce moment là. Il fallait que je me reprenne. Cela n'aurait pas dû être permis d'être à ce point dingue de quelqu'un. Mon amour allait me rendre fou. D'autant plus que j'ignorais totalement si' il étai réciproque. Et j'en doutais fortement depuis que je constatais avec un immense désespoir qu'elle semblait se rapprocher de plus en plus avec ce foutu dragueur de Roman. Lui au moins il savait s'y prendre avec les filles. Moi j'étais plus du genre catastrophe. Surtout avec Magda.

La pub n'avait pas encore commencée. Heureusement cela nous faisait quelques instants de tranquillité avant que tout le monde débarque. j'avais choisis exprès un film qui était sorti depuis longtemps. Ainsi il n'y aurait pas trop de monde dans la salle. Magda me lança un regard... un de ces regard dont elle seule avait le secret et qui me faisaient chavirer à chaque fois. Je ne pouvais pas y résister. Sa proximité me faisait frissonner et je respirais avec délice son léger parfum suave.
J'étais en plein rêve.

Tellement bien que je finis par m'endormir.
avatar
Magda SullyAdmin

_________________
Messages : 461
Arrivée à New York : 11/09/2011
Age : 20
Localisation : En compagnie de mon légendaire sens de l'orientation... C'est-à-dire : paumée!

Fichiers G4 Good
Points de vie:
70/100  (70/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://robotic-earth.forumactif.org
MessageSujet: Re: Sortie cinéma [PV Matt] Mer 20 Juin - 13:45

    Je pris soin de m'asseoir sans renverser les pop-corn, puis nous attendîmes quelques instants. Nous étions confortablement installés, en plus, il n'y avait pas grand monde dans la salle, surtout devant eux. Elle piocha une première poignée de pop corn qu'elle engloutit rapidement. La salle s'éteignit à moitié et la première publicité apparut sur l'écran. Je sentis Matt s'enfoncer plus confortablement dans son siège à côté d'elle. Un Gentleman était posté à chacune des deux portes d'entrée, veillant au calme de la salle. Je les observai un instant, et, décidant que ça n'avait pas d'intérêt, reportai son attention devant la pub pour téléphone portable souple, transparent et fin comme du papier qui avait pratiquement toutes les fonctions qu'un téléphone pouvait avoir.Je ne voyais pas vraiment à quoi d'autre un téléphone pouvait servir, à par sa fonction de base : téléphoner.

    Il y avait également de nombreuses pub G4 Good, et certaines personnes les huaient à chaque fois. On ne pouvait pas leur en vouloir. D'ailleurs, les Gentleman les laissaient faire. Je m'appuyai lourdement sur le dossier et posai mes pieds sur le dossier devant moi. Il fallait bien que je me mette à l'aise. Et depuis le temps que je faisais ça, jamais personne ne m'avait dit d'avoir l'amabilité de les retirer. Pile à ce moment-là, la salle se ralluma, puis s'éteignit totalement, avant que le film ne commence. En premier plan, on était comme posé sur la route et on voyait une voiture passer à côté, plutôt rapidement. Puis le générique défilait tout le trajet, dans la forêt, un coup on voyait la cime des arbres défiler à la vitesse de conduite, à coup c'était la route, et ainsi de suite. Les premières minutes, j'étais totalement captivée. Les dix suivantes, encore plus, car l'histoire commençait déjà à se compliquer.

    Je mangeai lentement mes pop corn, absorbée par la provocation entre deux personnages importants sur l'écran. L'intrigue était compliquée, et si on voulait pouvoir tout comprendre, il y avait intérêt à suivre du début à la fin, et à ne pas s'endormir. Je tournai la tête vers Matt pour lui demander son avis, puis m'aperçus soudainement qu'il s'était endormi. Sa tête était inclinée sur le côté et reposait sur son épaule. Je me retins de glousser, bêtement, mais ne pus m'empêcher de sourire, amusée. Je posai ma boîte entre mes pattes et mon accoudoir et me pencha devant lui, pour le regarder en face. Il semblait dormir depuis un petit bout de temps, peut-être même depuis le début du film. J'aurais dû faire plus attention et m'en rendre compte plus tôt... Enfin, il fallait que je le réveille maintenant. Il avait l'air si paisible pourtant, et il avait presque une bouille de mouflet. Super mignon. Je posai ma main sur sa tête et me rapprochai pour le réveiller doucement.

    "Matt, réveille-toi, tu vas rater le film..."

    Il ouvrit des yeux encore pleins de sommeil, et de surprise aussi, peut-être à la trouver sous son nez comme ça. Par expérience personnelle, elle confirmait que ce n'était pas forcément très agréable. Enfin, surtout avec la personne qui l'avait fait la dernière fois : le chien de sa soeur. Pas vraiment une personne, et très gentil, mais de voir deux yeux noirs luisants et un museau froid, mouillé sur une tête poilue, enfin bref, une espèce d'incarnation de l'affection velue, ce n'était pas forcément plaisant.
avatar
Matt Stevenson
Messages : 51
Arrivée à New York : 13/03/2012

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sortie cinéma [PV Matt] Mer 20 Juin - 14:23

Rêve. Mais en réalité qu'est-ce que rêver? Et pourquoi ne peut-on jamais choisir ses rêves? Pourquoi sont'ils toujours bizarres? Pour confirmer cette constatation j'étais justement en train de faire un rêve extrêmement loufoque.

Je me trouvais dans une rue. Sombre, la lumière blafarde dispensée par les lampadaires dessinait des tâches blanchâtres sur le trottoir humide. Visiblement il avait plu. J'avançais vite. Un mauvais pressentiment me serrant le coeur.Les minutes s'égrenaient lentement. Trop lentement. Les lampadaires défilaient lentement , trop lentement. cette rue semblait interminable. Or il fallait absolument que j'en sorte au plus vite. Pour renforcer mon malaise une pluie diluvienne se mit à tomber, trempant en un instant mes cheveux qui se plaquèrent devant mes yeux, et mes vêtement légers. J'étais en pyjama?!? Je me mis aussitôt à courir. Mais comme dans tout les rêves j'étais comme pris dans de la glue et ma course se faisait au ralentis à mon plus grand désarroi. C'est alors que je trébuchais et m'étalais de tout mon long. je me relevais péniblement. Mon bras me faisais atrocement souffrir; Je lui jetais un regard et ne pu m'empêcher de grimacer devant l'angle bizarre qu'il avait pris. Cassé. l ne manquait plus que cela. Je regardais ce qui était la cause de ma chute. Et un vilain frisson de dégoût me parcourus le dos quand je réalisais que c'était un cadavre. Je tressaillis quand je sentis sa main se poser sur ma tête. la visage qui se dessina devant mes yeux encore bouffis de fatigue m'enleva toutes mes angoisses.
Le contact de la main de Magda m'avait tiré de mon sommeil.

je sentis un agréable frisson me parcourir le dos. Sans doute dû au contact de la main de Magda sur moi. Je me plongeais avec délice dans l'océan de ses yeux. Je flottais sur un nuage de bonheur, de bien-être. Ma sensation , mon état à ce moment précis se rapprochait de la béatitude. Qui aurait un jour pensé que l'amour étais quelque chose de si fort? Pas moi. J'avais en quelque sorte un coup de foudre où plutôt une révélation. Je découvrais l'ampleur de mes sentiments pour la jeune fille. Et cet amour aux profondeurs insondable me donnait le vertige. Je réalisais avec effroi que je ne pourrais plus tenir bien longtemps, je ne pourrais plus résister à un élan qui sans cesse me poussait vers celle que mon coeur désirais plus que tout.

En fait mes hormones masculin devaient commencé à en avoir marre de ma surprenante timidité et délicatesse. Eux ce qu'ils voulaient c'étaient tout autre chose. Un baiser. Voilà ce que me criait un voix en moi. Je tentais de la faire taire mais en vain.
Mais pourquoi est-ce que c'était toujours à moi que de pareilles choses arrivaient? Et Magda ne me facilitait pas la tâche, bien au contraire. En ne se rendant pas compte de ce que j'éprouvais à son égard elle m'avait forcé à me mettre dans in sorte de cage. Et aujourd'hui une entité assoiffée de "contact" s'était emparée du moi gentil et tentait de brisé par tous les moyens les parois de mon carcan.

Mes doigts commencèrent d'eux même à parcourir ceux de la main de Magda lovée au creux de la mienne. En parallèle mon bras libre se glissa derrière elle et enserra ses épaules. Je n'avais jamais été aussi près d'elle. et pour l'instant elle ne se débattait pas et ne montrait aucun signe de mécontentement. Comment décrire ce qu'est le bonheur dans sa plénitude? Il faudra se passer de mots. Je sentais que je souriais de tout mon corps. En gros ça veut dire que tout mon moi étais content et se repassait de ce contact si longtemps désiré mais jamais obtenu.

Les minutes s’égrenait doucement. Pour moi le temps s'était arrêté. Peu à peu je m'étais rapproché inconsciemment d'elle. Emporté par un élan... je me penchais vers elle où plus précisément vers se magnifiques lèvres rouges et charnues.

PS: Magda tu me fais vraiment souffrir!
C'est trop dur d'écrire un texte de ce style là!!!
Espèce de femme sans pitié.

avatar
Magda SullyAdmin

_________________
Messages : 461
Arrivée à New York : 11/09/2011
Age : 20
Localisation : En compagnie de mon légendaire sens de l'orientation... C'est-à-dire : paumée!

Fichiers G4 Good
Points de vie:
70/100  (70/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://robotic-earth.forumactif.org
MessageSujet: Re: Sortie cinéma [PV Matt] Jeu 28 Juin - 17:32

    Matt, à son réveil, plongea son regard dans le mien, et je ne pus retenir un sourire amusé, manquant d'éclater de rire. Jamais je n'avais réussi à m'endormir devant un film, c'était juste... Impossible. J'étais à chaque fois tellement absorbée... Lui en revanche, il ne semblait pas passionné. C'était pourtant lui qui m'avait invité...

    Je restais immobile quelques instants en attendant qu'il retrouve tout à fait ses esprits, toujours autant amusée par la tête de shooté qu'il avait. Peut-être que je devrais suivre le film, mais la situation était tellement comique qu'il fallait à tout pris que je voie dans quel embarras il allait être en essayant de se justifier. En tout cas, ça promettait d'être excellent. En fait, il semblait reprendre ses esprits bien lentement pour quelqu'un qui dormait depuis une petite demi-heure seulement. Il restait là, à me fixer avec un sourire béat qui, je ne savais pourquoi, me perturbait. Je pris sa main pour tenter de le faire réagir, mais rien n'y faisait. Au contraire même. Sa main parcourait la mienne doucement, presque en sautillant. Oui je sais, ça peut paraître bizarre pour une main, mais je n'ai rien trouvé de plus délicat dans cette situation.

    Je fixai Matt sans comprendre, mon regard se teintant d'une lueur soupçonneuse. Je ne comprenais pas ce qu'il me voulait, là tout de suite. Ah, mais peut-être qu'il essayait de me dire que je le gênais pour regarder le film... Non, trop tiré par les cheveux... Son bras venait de se glisser derrière mes épaules et m'étreignaient doucement. Subitement, j'avais comme qui dirait un... Gros doute. Je n'étais pas du tout sûre de ce qu'attendait Matt, et j'avais comme l'impression d'être au mauvais endroit au mauvais moment. Mon sourire s'effaça brusquement, mais il ne semblait pas s'en rendre compte. Son regard restait plongé dans le mien, et son visage se rapprochait dangereusement du mien. Je n'avais maintenant qu'un trop bon aperçu de ce qu'il allait faire, mais je n'étais pas sûre de le vouloir vraiment.

    Cela semblait pourtant évident à présent. Cette invitation au cinéma, rien que nous deux... Ce qu'il... Oh m*rde, ne me dites pas que ce qu'il voulait m'annoncer tout à l'heure... Il m'aimait, c'était plus que visible. Mes pensées tournoyaient à toute vitesse dans ma tête, sans que j'arrive à en aligner deux correctement. De mon côté, je pense que... Je ne l'aime pas. Pas par amour. Il est... Bon, je veux bien admettre qu'il est mignon, intelligent, après tout, il est dans la même Université que moi... Et son arrivée cette année avait fini de me combler en plus d'être avec Roman... Penser à lui m'imposa subitement son image. Un instant, ce ne fut plus Matt devant moi, mais Roman. Pourquoi lui? Aucune idée. Ou peut-être une, mais ce n'était pas lui qui était face à moi. Désolé Matt.

    Alors qu'il n'était qu'à quelques millimètres de mes lèvres (oui, je pense très vite, vous l'aurez remarqué, ou il embrasse très lentement), je détournais légèrement la tête, assez pour que sa trajectoire ne soit plus que ma joue. Je posai mes mains à plat sur son torse et le repoussa, lentement, pour ne pas lui donner l'impression d'un rejet. Ou plutôt d'un rejet intense, car c'en était tout de même un. Je ne savais pas quoi penser. Lorsque j'avais pensé à Roman, et à ce que je risquais de faire à Matt, ma vue s'était brouillée, et mes yeux s'étaient remplis de larmes. L'après-midi allait être gâché, tout ça parce que... Parce qu'un ami m'aimait et que j'étais incapable de lui rendre. A cause d'un autre. Je n'étais qu'une foutue égoïste. Je ne voulais pas perdre Matt, pas ainsi. Ni autrement d'ailleurs, mais c'était l'une des pires façons, une que je n'avais jamais osé imaginer. Je bégayai, la voix tremblante, sans lui lancer un regard, de peur de fondre en larmes pour de bon :

    "Désolé... Je... Ne peux pas.

    Je me levai de mon siège, provocant au passage la chute de la boîte de pop-corn qui se renversa par terre. Je n'y prêtai pas attention et, sans un regard en arrière, je quittai l'allée, descendis les marches frénétiquement, puis poussai la porte de sortie. Une fois refermée, je m'appuyai contre elle et soupira longuement. Je fis quelques pas en plus, puis, me sentant incapable de rentrer dans cet état, je fonçai jusqu'à un petit café et m'assis au comptoir. Je commandai un café bien fort, histoire de me réveiller, puis éclatai pour de bon. Je laissai les larmes couler sur mes joues, songeant à l'état dans lequel je devais avoir laissé Matt, puis à Roman. J'étais comme prise dans un étau duquel je ne pouvais me libérer. Les gens autour de moi me jetaient des regard intrigués, compatissants, mais je n'y prêtai pas attention, et fixai la mousse de mon café, agitée de sanglots.

[Et plize, tu pourrais ne pas la rejoindre, ni la voir? Parce que sinon je vois pas comment je pourrais m'en sortir... Toute manière je crois qu'il est assez en état de choc xD]
avatar
Matt Stevenson
Messages : 51
Arrivée à New York : 13/03/2012

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sortie cinéma [PV Matt] Ven 29 Juin - 11:29

Alors que je pensais que j'allais être heureux pour toujours elle me rejeta.Certes elle me repoussa doucement mais ce rejet me fit l'effet d'un coup de poing. Et encore ce mot est bien faible pour décrire le mal qui s’insinuait en moi. Elle avait les yeux larmoyants. ce fut plus fort que moi et je ne pu m'empêcher de les trouver encore plus magnifiques. Mais je n'aurais jamais voulu son malheur. Je ne comprenais pas ce qui avait bien pu m'arriver. Je savait qu'elle en ressentait rien à mon égard à part l'amitié. Mais je me réveillais durement en prenant conscience de la réalité: entre nous il n'y aurait jamais rien d'autre que cela. L’amitié. Mais qu'est-ce que l'amitié. Je n'en voulait pas de cette chose qui allait se glisser entre nous. M'empêchant de l'aimer comme j'aurais voulu le faire. J'avais envie de crier. Et j'étais profondément choqué.

Désolé... Je... Ne peux pas.

Sans blague j'avais remarqué. Elle se leva et quitta la salle. Je regardais tristement le pop corn répandu par terre. C'étais certainement le dernier plaisir que j'aurais pu procurer à la jeune fille qui occupait mes pensées depuis si longtemps. J'avais tout gâché en quelques secondes. Je ne doutait pas des conséquences de mes actes. Fini. C'étais terminé à jamais. Il n'y avait que dans les livres et les films que la fille se rend compte qu'en fait elle aimait le garçon qu'elle venait de rejeter. Mais on était dans le vrai là. Pas de fiction. et mon coeur saignait. Elle avait réussi à le déchirer en trois secondes. L'avenir était pour moi comme un grand trou noir où plus rien n'aurait d’intérêt. S'il y avait un avenir. Comment pourrais-je oublier ce qui venait de se passer. La vie sans cet amour dont j'avais tant rêvé jour et nuit ne m'appartiendrait jamais.
Je voyais des milliers de Roman danser devant mes yeux et ricanant. T'es nul, elle est à moi maintenant, me disaient-ils. Je lançais un ta gu**le retentissant suivi d'un va te faire ************* espèce d'********. Toutes les personnes présentes dans la salle se tournèrent vers moi intriguées. Je failli leur dire qu'eux aussi pouvaient se mettre leur regard et leurs reproches à la c*n où je pensait.

Finalement je sortis de la salle en claquant violemment la porte. Comment aurais-je pu agir autrement? Attendre la fin d'un film si ennuyant que j'avais pu m'endormir? Impossible. j'avais besoin d'air. Sinon j'allais exploser. Je me dirigeais vers la sortie . je regrettais d'être venu à New York. Je n'aurais jamais connu Magda et rien de tout cela ne serait arrivé. Mais il était trop tard et l'irréparable était fait. J'avais toujours su que cette histoire n'aurais pas de fin heureuse. Pour moi en tout cas. Pour Magda et Roman je n'avais pas de doute. La chance leur sourirait et ils goûteraient au bonheur pendant que moi je resterais enfermé dans la prison de mes sentiments. De toutes manière je ne faisais pas le poids comparé à ce perroquet. Lui il savait comment se comporter avec les filles. Sa technique de séduction était sans faille. Ça on ne pouvait pas le nier.

Une fis dehors je m'adossais au mur d'un immeuble. En face d'un petit café. Mais je ne voyais pas les gens qui étaient assis au tables. je ne voyais pas Magda en larmes en face de moi. Je n'aurais eu qu'à traverser la rue pour la toucher. Mais je ne vis rien de tous cela. La pluie se mit à tomber. Je rabattis la capuche de mon blouson sur mes cheveux déjà mouillé qui se collaient à mon front. Un garçons ne pleure pas. je n'avais jamais été capable de pleurer en fait. Les seuls symptôme pour moi de ma tristesse étaient un mal intérieur si puissant qu'il détruisait tout sur son passage et détruisais tout début de résistance au désespoir. Mais ce jour-là je n'avais pas envie de résister et cette chape noire de tristesse s'empara de mon être, de mon âme meurtrie. Je me sentais juste faible et immensément vide.Jamais je n'avais ressenti quelque chose de si fort et de si troublant qu'à ce moment. Mais cette tristesse avait en elle quelque chose de doux et d’apaisant. J'avais la désagréable impression qu'elle serait désormais ma seule et unique compagne. Je ne pourrais plus jamais être seul même au plus profond de moi.

Je laissais les gouttes d'eau ruisseler sur mon visage. Toutes les personnes normales s'étaient misent à l'abri. Mais je ne trouvais pas en moi ni l'envie ni la force de lutter contre cette pluie diluvienne. Je sentais le chemin que traçaient ces petites perles d'eau sous mes yeux fatigués et vides. Elles étaient semblables à ces larmes que j'étais incapable de verser. J'étais à présent à l'état de serpillière. L'eau s'insinuait partout cherchant le moindre interstice dans mes vêtement pour s'y glisser. Je regrettais qu'elle ne pussent entrer en moi pour laver cette tristesse insoutenable qui avait élu domicile dans mon moi. Elle aurait cicatrisé les griffures qui lacéraient mon coeur. Mais je savais que ces blessures resteraient ouvertes à jamais en moi.

Je me remis finalement à marcher. Je n'avais pas de but précis. J'avis juste besoin d'évacuer. Aucun but. Personne ne m'attendait nul part. J'étais seul mais cela ne me faisait rien. Il n'y avait plus rien en moi même pas l'instinct de survie. Qu'est-ce ça pouvait bien faire à qui que ce soit que je me fasse renverser par une voiture? Où que je saute de l'Empire State Building?
Mes pas avaient d'eux même pris sa direction. j'étais en mode pilote automatique. On avait pris les commandes à a place et c'étais très bien ainsi. Arrivé au pied de l'édifice une vielle chanson ressortie de ma mémoire. J'ignorais d'où elle venait. Tout ce que je savais c'étais qu'elle correspondait parfaitement à la situation. Cette chanson s'appelait Good bye my lover...
avatar
Magda SullyAdmin

_________________
Messages : 461
Arrivée à New York : 11/09/2011
Age : 20
Localisation : En compagnie de mon légendaire sens de l'orientation... C'est-à-dire : paumée!

Fichiers G4 Good
Points de vie:
70/100  (70/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://robotic-earth.forumactif.org
MessageSujet: Re: Sortie cinéma [PV Matt] Sam 30 Juin - 16:18

[Je sais pas trop quoi répondre... On pourrait peut-être conclure non? Perso j'ai trop mal pour lui =.=']

    Je pris soin de boire trèèès lentement mon café, tout en respirant calmement pour essayer de me remettre les idées en place. Je ne savais plus quoi penser de la situation. Est-ce que je devais faire comme si de rien n'était? Ce n'était peut-être pas la meilleure solution. Je pourrais aller m'excuser. Mais je ne me sentais ni coupable de cette situation, ni capable d'aller m'excuser. C'était mon droit de ne pas l'aimer, et je ne voyais pas pourquoi je devrais m'expliquer en m'emmêlant les pinceaux et en bafouillant devant lui, ou encore pire : piquer à nouveau une crise de larmes. Celles-ci avaient arrêter de couler, et le mode fontaine automatique avait fini d'agir.

    J'avais bien retrouvé mes esprits, mais aucune sensation. J'étais devenue insensible au monde extérieur, et j'étais incapable de ressentir quoi que ce soit. Pas même une minuscule tristesse de rien du tout. Juste de l'indifférence. Était-ce bien? Je n'en savais rien. Peut-être que ça aurait pu être blessant pour Matt, mais de une il n'était pas là, et de deux, je l'avais assez blesser comme ça. En gros : ça ne pourrait pas être pire. J'hésitais à appeler Lola. Certainement pas Roman en tout cas. En revanche, peut-être que Kiddy, Jade ou... Non, pas Luna, elle me ferait trop peur. En tout cas, peut-être qu'elles me comprendraient. Mais je n'avais pour le moment pas très envie de vider mon sac au premier venu.

    Lorsque je me rendis compte qu'il ne restait plus rien dans mon gobelet, je laissai une pièce sur le comptoir, essuya mes larmes du revers de ma manche et me leva de mon siège. Je sortis, inspira un grand coup l'air du dehors, puis me dirigeai, lasse, vers le campus. Je rejoignis l'aile de cinquième années, qui n'allaient pas tarder à voir partir ses occupants, dans quelques mois à peine, pour assister à l'arrivée des anciens quatrième années. Je passai rapidement la carte dans la fente de la serrure, et la porte coulissa. J'entrai dans la chambre en fixant mes pieds, et mon Gentleman, à qui je n'avais pas dit bonjour, respecta mon silence et se contenta de fermer la fenêtre déjà ouverte. Voilà ce que j'aimais bien chez lui ; vu qu'il était capable de penser, certes virtuellement et de façon primitive, le robot comprenait certaines de mes réactions. Ou absence de réaction. Il me laissa donc prendre une longue douche brûlante, pour essayer de me soulager. Je passais plus de temps que la normale dans la salle de bain, et au bout d'une heure et demie, je sortis, rhabillée, et me recroquevillai en chien de fusil sur mon lit que le Gentleman avait eu l'amabilité de faire après mon départ.

    Je fixais la paume de mes mains, tâchant de démêler le bordel qui régnait dans sous ma tignasse blonde. Je n'aimais pas Matt, je m'en étais rendue compte. Mais qu'en était-il de ce sentiment qui apparaissait chaque fois que je pensais à Roman? En essayant de comprendre, je me sentais irrespectueuse envers Matt, car j'avais l'impression d'être totalement indifférente face à lui, lui qui devait être brisé en ce moment. Je ne savais même pas comment il avait pu réagir, et ce qu'il faisait en ce moment. Pourvu qu'il ne fasse pas de bêtises.
avatar
Matt Stevenson
Messages : 51
Arrivée à New York : 13/03/2012

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sortie cinéma [PV Matt] Sam 30 Juin - 17:49

Au sommet du gratte ciel je me laissais aller. J'étais seul en raison de la pluie torrentielle se déversant sur la ville. J'enlevais ma capuche et écartais les bras. Bien campé sur mes jambes je respirais à fond et laissais la pluie secouée par les rafales de vent me fouetter le visage. Je ne sus jamais combien de temps dura ce moment. Je ne vivait plus dans le monde. J'étais en dehors de tout flottant dans un univers inconnu dénué de toutes émotions. Pas désagréable. Ces instants de paix furent les derniers et prirent fin avec mon dur retour à la réalité. Mes soucis s'écroulèrent sur mes épaules. J'avais l'impression de porter toute la misère du monde. Seul. Je ne connaissais pas grand monde au campus.

Allez, courage mon gars, me dis-je.
Après tout la vie n'est pas terminée...

Je me forçais à sourire. Mais le soeur n'y étais pas et mon sourire avait plutôt la tête d'un inquiétant rictus. Je songeais à ce que je venais de dire. En fait je ne croyais pas du tout à ma dernière phrase. Ça sonnait trop faux. Puis je redescendis à regret du building et repris la direction du campus. En parcourant ses couloirs déserts je repensais à toutes ses années passées à New York. De belles années jusqu'à aujourd'hui. Je jetais un regard vers la porte de Magda. Close. Mais qu'est-ce que j'attendais? Qu'elle s'ouvre et que Magda apparaisse et vienne se jeter dans mes bras? Elle devait plutôt être avec Roman. Ayant enfin découverts mes sentiments elle avait forcément compris ceux de Roman. Et elle allait l'aimer. Il y a toujours eu des gens qui n'ont pas de chance en amour. Malheureusement je faisais parti de ceux-là. Et pas mon rival. Dommage.

Je pénétrais dans la chambre qui était mienne depuis si longtemps déjà en soupirant. Je crus distinguer un sourire narquois sur les lèvres de mon Gentleman mais il me dit que c'étais pas grave. Y'en avait des tas d'autres filles canons. Comment savait-il ce qui venait de se passer? Je me souvins que je lui avait parler de Magda et du fait que nous allions au cinéma ce jour-là.
Et qu'est-ce qu'il en savait de l'amour? C'était qu'un robot. Je savais que pour moi il n'y aurait jamais personne d'autre que celle qui venait de me rejeter. Je balançais négligemment mes affaires sur mon lit et enlevais mes affaires trempées. Après une rapide douche d'eau glaciale pour me remettre les idées en place je me rhabillais rapidement. Il le restais un tour à faire au salon de danse. Je n'avais pas spécialement envie d'y aller. Sachant que j'allais devoir danser avec une cavalière autre que Magda. Mon rêve avait toujours été que nous le fassions ensemble.

Je revins tard le soir et après une nouvelle douche je me mis au lit. Je savais que ce serait sans doute la plus longue et pénible nuit de toute mon existence.

( voilà pour ma part c'est fini. Je n'ai plus rien à ajouter. On verrouille?)
avatar
Magda SullyAdmin

_________________
Messages : 461
Arrivée à New York : 11/09/2011
Age : 20
Localisation : En compagnie de mon légendaire sens de l'orientation... C'est-à-dire : paumée!

Fichiers G4 Good
Points de vie:
70/100  (70/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://robotic-earth.forumactif.org
MessageSujet: Re: Sortie cinéma [PV Matt] Sam 30 Juin - 18:15

[Ouaip! C'était super comme RP, on s'en est bien sortis Wink ]
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sortie cinéma [PV Matt]

Sortie cinéma [PV Matt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Sorties ciné fantastique
» [Cinéma] Sorties de l'année 2017
» Matt Finnegan
» La mort la plus lente de tout le cinéma : Sortez le pop-corn
» L'ambassadeur Fritz Cinéas précise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♦ Robotic Earth RPG ♦ :: New York :: La ville-