♦ Robotic Earth RPG ♦


 

Partagez|

[Obligatoire] La manifestation

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Magda SullyAdmin

_________________
Messages : 461
Arrivée à New York : 11/09/2011
Age : 20
Localisation : En compagnie de mon légendaire sens de l'orientation... C'est-à-dire : paumée!

Fichiers G4 Good
Points de vie:
70/100  (70/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://robotic-earth.forumactif.org
MessageSujet: [Obligatoire] La manifestation Sam 15 Sep - 18:03

[Bonjour bonjour! Voici donc la manifestation tant attendue! Ne vous inquiétez pas si vous n'avez pas terminé tout vos RPs, vous avez encore jusqu'à la fin de la semaine prochaine pour les terminer! Après ça ils n'auront plus trop rapport avec le contexte. Ceci est juste le début de la manifestation, un échauffement si vous voulez. Et aussi une occasion de vous organiser un peu plus pour la suite du RP. Arrangez-vous avec d'autres membres, par exemple dans les demandes de RP, pour être votre partenaire, durant cette grande étape dans la vie de nos personnages : la manifestation! Sachez que Kiddy, Jade et moi sommes déjà organisées, pour vous donner un exemple, mais vos personnages ne pourront donc pas participer à nos actions. Nous avons mis en place ce système afin que ça fasse moins fouilli, et qu'il y ait le moins de malentendus possibles.
Parallèlement, les employés G4 Good doivent participer, mais ils ne seront pas présents à la manifestation, ils décriront juste leur journée de travail qui va être très... Spéciale Wink
Bon RP à tous!]

La manifestation



Magda se leva tôt ce jour-ci. Elle n'avait pas envie de manquer la manifestation. Celle-ci devait se dérouler dès le matin, aux environs de neuf heures trente, puis durer toute la journée. C'était très important pour elle, car cette manifestation avait pour but de lutter contre les Gentleman, en qui la confiance avait nettement baissé. Pourtant, elle trouvait le sien très agréable, très chaleureux, autant que peut l'être un robot d'ailleurs. C'était la même chose pour tout le monde, mais avec la récente disparition d'Atlanta, les étudiants de l'Université voulait se faire entendre, pour que G4 Good ou encore l'Etat bouge ses fesses et fasse quelque chose. Après, il s'agissait peut-être d'un dysfonctionnement dans les robots, mais c'était peu crédible, vu la situation.

Mais ils n'y pouvaient pas grand chose. A part manifester. Si G4 Good était vraiment fautive, elle réagirait sûrement face à l'Université. Et la réaction serait vue de tous par retransmission en direct sur des écrans publicitaires dans tout New York. Voilà qui allait satisfaire les étudiants. Elle salua son Gentleman. C'était la première fois qu'elle le faisait depuis sa longue dépression suite au râteau qu'elle avait flanqué à Matt. La preuve qu'elle allait mieux. Après avoir parlé -bon d'accord, elle l'avait un peu carrément engueulé alors qu'il n'y était pour rien- avec Roman, et elle avait finalement décidé qu'il serait temps qu'elle passe l'éponge et aille parler au concerné. Et peut-être à Lola aussi. Mais elle n'avait pas encore l'occasion de la faire pour le moment. Elle attendrait plus tard. Peut-être qu'elle le verrait aujourd'hui à la manifestation, encore faudrait-il qu'elle le trouve dans la foule qu'il y aura à Central Park. L'université avait beau être très sélective avec sa réputation, les élèves étaient tout de même nombreux.

Elle choisit soigneusement un long slim blanc immaculé, accompagné d'un top rose et d'un T-shirt flottant ajouté par-dessus, couvert de paillettes argentées. Elle avait repris goût à s'habiller correctement. Elle enfila le tout après avoir pris une bonne douche, puis ajouta une ceinture fine en cuir brun, des ballerines de la même couleur. Elle encercla sa tête d'un headband en cuir tressé à l'horizontale, laissant ses cheveux lâchés dans son dos, formant de larges et longues boucles. Sa tenue était à peu près adaptée au temps qu'il faisait dehors. Ils étaient certes fin août, mais cela n'empêchait pas le ciel d'être gris et couvert. Il ne faisait pas froid, mais pas chaud non plus. Le temps était assez neutre, pour être honnête. Sauf qu'il n'y avait pas de soleil.

Elle n'avait rien de particulier à emmener, et vu qu'elle n'avait pas besoin de s'acheter quoi que ce soit, elle décida de partir sans rien. Les mains dans les poches. Ce n'était pas comme si elle venait sans sac à l'Université, non, là, vraiment, ça ne lui servait à rien. Et puis elle avait tout de même envie d'être à l'heure, et vu le temps qu'elle avait pris sous la douche... Elle pouvait oublier le sac. Après, si c'était pour arriver à la bourre et se retrouver à ne rien voir sur les bords, du haut de ses trois pommes à genoux elle ne pourrait pas être très utile. Elle tenait tout de même à être aux première loges, c'était tout de même plus sympa. D'autant plus que c'était la première manifestation de sa vie. Ce qu'elle allait vivre risquait d'être très important pour les suites de cette histoire de robots. Après tout, ils avaient toutes les chances de faire un peu bouger tout ce tas de mous du genoux qui se contentait d'observer au lieu d'agir.

Elle prit la clé de sa chambre sur son bureau, sortit et verrouilla derrière elle. Elle descendit au rez-de-chaussée du campus en sifflotant, puis gagna la rue. Elle n'avait pas envie de prendre les transports. Peut-être aurait-elle dû prendre ses rollers, mais à pied c'était bien aussi. Elle marcha à une allure normale, et salua les quelques étudiants qui allaient manifester dès maintenant et allaient dans la même direction qu'elle. Arrivée au parc, elle alla vers la grande zone d'herbe réservée à la manifestation. Quelques barrières en métal limitaient le terrain, aussi grand qu'un terrain de football. Il y avait déjà pas mal de monde. C'était assez paradoxal, puisque la manifestation contre les Gentleman était gardé par la police. Des Gentleman. Cela ne la gênait pas, c'était juste un peu contradictoire. Ils devaient être une trentaine à gérer le terrain, c'était bien assez. Surtout que d'autres Gentleman avaient déjà l'habitude de surveiller le parc. Elle ne tenait pas à ce qu'il y ait de débordement du côté des manifestants, mais ils étaient venus là juste pour se faire entendre, alors il n'y avait pas de craintes à avoir de ce côté-là.

Elle se faufila dans la foule et avança jusqu'à être à un endroit assez stratégique. Quelques pancartes s'agitaient déjà au-dessus d'eux. Magda tourna la tête de tout les côtés pour essayer d'apercevoir quelqu'un qu'elle connaissait. Elle finit par reconnaître une brunette qu'elle connaissait bien et qu'elle adorait. Kiddy Palmer. La petite bombe sur pattes était bien sûr venue elle aussi. Elle avança jusqu'à elle et posa sa main sur son épaule pour attirer son attention. Lorsqu'elle se retourna, Magda déclara joyeusement :

"Salut Kiddy! Alors, ça va? La journée va être prometteuse à mon avis!"




Finalement j'ai changé de couleur, j'utilise springgreen Wink
avatar
Kiddy PalmerAdmin

_________________




Meine Farbe ist: LightSeaGreen
Messages : 138
Arrivée à New York : 21/09/2011
Age : 20

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation Dim 16 Sep - 17:37

Il était 5 heure du matin. La jeune fille jailli hors du lit, repoussant brusquement les couvertures qui vinrent ajouter encore un peu lus de fouillis au bazar qui régnait sur la moquette de la pièce. Elle traversa sa chambre en essayant d'épargner au maximum ses cours qui traînaient par terre. Ce jour-là était un jour spécial. Le jour tant attendu de la manifestation des étudiants contre G4 Good et ses Gentleman. Depuis la disparition d'Atlanta, les évènement étranges se succédaient et ils s'en fallait de peu pour qu'un vent de panique balaie les villes américaines. Mais le directeur s'empressait de rassurer les inquiet et de nier toute participation de ses robots aux récents évènements. Il y avait ceux qui le croyaient et ceux qui ne le croyaient pas.

Kiddy attrapa un jean slim jaune fluo, et un débardeur blanc portant cette inscription en lettres rouges: I love blood. Un cadeau de son frère. Toujours de bonne idées celui-là. Elle fila dans la salle de bain et décida de prendre un afin afin de se relaxer. La manifestation ne commençait qu'à 9 heure. Elle avait tout son temps vu l'heure matinale. Elle avait passer une mauvaise nuit. Impossible de dormir. Et lorsqu'elle arrivait à trouver le sommeil elle se réveillait en sursaut, transpirante à peine un quart d'heure plus tard. La raison de ces réveil si brutaux: des cauchemars. Des cauchemars qu'elle oubliait dès son réveil mais qui lui laissaient un goût amer dans la bouche. Était-ce à cause de l'excitation de la journée à venir où y avait-il une autre raison qu'elle ignorait pour qu'elle ne trouva pas le sommeil tant attendu? Elle n'en savait rien. Et préférait ne pas savoir.

Elle sortit de sa baignoire au bout d'une demi-heure. La brunette se sentait bien et détendue. Reposée même.
Elle enfila ses vêtements et préféra passer un polo noir et jaune fluo à capuche par dessus son débardeur de peur d'avoir froid dehors. L'été touchait à sa fin et le temps se rafaichissait légèrement. Elle jeta un coup d'oeil par la fenêtre au dessus du lavabo. Temps gris. Beurk! Kiddy ne s'autorisa pas une séance de maquillage jugeant que la journée n'en vaudrait pas la peine. Un coup de brosse pour démêler ses cheveux rebelles qu'elle laissa retomber sur son dos. Pas envie de les attacher. Elle passa quand même un élastique à son poignet au cas où elle en aurait besoin. Pour finir elle attacha un pendentif à son cou. Un souvenir de ses amis de France. Très précieux présent dont elle ne se séparait jamais.

Enfin prête elle sortit de la salle de bain. La jaune fille avait encore du temps devant elle, et elle décida d'entreprendre un rangement sérieux des cours qui tapissaient le sol de sa chambre. Une fois cette tâche pénible plus au moins bien accomplie, elle s'autorisa un brin de causette avec son Gentleman. Au fil du temps elle avait appris à l'apprécier. C'était bien le seul robot en qui elle avait confiance. IL l'aidait au quotidien et son comportement était toujours irréprochable. Oui c'était une bonne idée de la part de John Sucker d'offrir à chaque étudiant un de ces Gentleman. Leur aide était précieuse et désormais Kiddy ne se voyait plus régler ses tâches quotidienne sans Truc (son Gentleman, très original comme nom!).

Alors qu'elle commençait à somnoler sur le canapé son Gentleman lui rappela l'heure et lui dit de ses presser si elle ne voulait pas être en retard pour la manifestation. La jeune fille le remercia de sa prévenance. Elle jeta un coup d'oeil à ses rollers mais elle pensa qu'il vaudrait mieux qu'elle aille à la manifestation à pied. Une paire de converse multicolore, une glissade impeccable sur la rambarde des escaliers et elle se retrouvait dehors. Ses pas connaissaient le chemin, qui menait à Central Park et elle se mit à repenser au évènement des jours précédents. Rien de bien particulier si ce n'était que la rencontre avec un jeune homme particulier mais qu'elle trouvait sympathique. Comment s'appelait-il déjà? Bradin oui c'est vrai. Elle espérait le voir durant la journée et le présenter à Magda. Si elle la voyait.

Elle arriva à Central Park, et salua quelques étudiants qu'elle croisa sur son chemin. Il y avait déjà un peu de monde. Des Gentleman étaient postés un peu partout pour surveiller la manifestation et veiller à ce qu'il n'y ait pas de débordements. La jeune fille s'approcha le plus possible du centre. Mouis, vu sa petite taille il valait mieux qu'elle soit aux premières loges si elle voulait voir quelque chose. Elle sentit une main se poser sue son épaule, et se retourna.

Salut Kiddy! Alors, ça va? La journée va être prometteuse à mon avis!

Magda! Elle était contente de retrouver la jeune fille. Cela faisait un moment qu'elle ne l'avait pas vue aussi bien. En effet elle avait eut l'impression que Magda s'était laissée allée et elle avait sa petite idée en tête de la raison de cette tristesse qui avait l'air d'être terminée. La preuve était sous ses yeux. Magda avait retrouvé sa façon normale de s'habiller.

Salut Magda! Oui je vais très bien même si je n'ai pas dormi de la nuit et toi? En tout cas ça va être une super journée. Une chose est sûre on ne va pas s'ennuyer. Ah il faut que je te présente quelqu'un. J'espère que j'arriverais à le retrouver malgré la foule!
avatar
Magda SullyAdmin

_________________
Messages : 461
Arrivée à New York : 11/09/2011
Age : 20
Localisation : En compagnie de mon légendaire sens de l'orientation... C'est-à-dire : paumée!

Fichiers G4 Good
Points de vie:
70/100  (70/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://robotic-earth.forumactif.org
MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation Mar 18 Sep - 17:04

La manifestation



Kiddy la parcourut rapidement de la tête au pieds. Magda fit de même. Son amie était vêtue d'un superbe slim jaune fluo, qui tranchait avec le rouge de son T-shirt, à l'inscription disons... Spéciale. Un cadeau? Serait-ce la patte de Steven? Lui et ses façons bizarres... Elle aurait voulu un petit frère comme lui. Euh, le sang à part. Disons que tripatouiller les trucs de ce genre ben... Elle ne trouvait pas ça tip top.

"Salut Magda! Oui je vais très bien même si je n'ai pas dormi de la nuit et toi? En tout cas ça va être une super journée. Une chose est sûre on ne va pas s'ennuyer. Ah il faut que je te présente quelqu'un. J'espère que j'arriverais à le retrouver malgré la foule!"

Quelqu'un? Il fallait qu'elle lui présente quelqu'un? Si c'était Kiddy qui le disait, ça ne pouvait qu'être une de ses futures super connaissances. Enfin elle disait ça, ça se trouve elle allait détester cette personne. Mais ça ne risquait pas d'arriver, vu qu'elle n'aimait pas le fait que des gens puissent ne pas l'aimer. Enfin l’apprécier du moins. Elle préférait les détester dans leur dos, pour ne pas les vexer. Moui, ça peut paraître un peu lourd, mais c'est comme ça, et on ne la changera pas. Pour ce qui était du fait qu'ils n'allaient pas s'ennuyer, c'était pourtant évident. Une manifestation! Au moins il allait se passer quelque chose d'historique dans leur petite vie d'étudiants. Elle n'allait pas rajouter "misérable", parce qu'avec un Gentleman chacun dans leur chambre, c'était tout de même pas mal.

En tout cas, si Kiddy n'avait pas dormi de la nuit, Magda, elle, avait roupillé comme un loir en hibernation. Elle avait été tellement épuisée ces derniers jours que... Il fallait bien qu'elle dorme à un moment. Quand Roman était parti de sa chambre, elle s'était aperçu que ça faisait à peu près quatre ou cinq jours qu'elle avait planté Matt et qu'elle n'avait dormi en tout que... Good heaven, que cinq heures! Il y avait de quoi dormir pendant trois jours supplémentaires, non-stop. Mais la perspective de pouvoir retrouver une vie sociale normale avec la manifestation avait fait l'effet de trois litres de café avalés cul-sec.

Elle hocha la tête joyeusement, un sourire resplendissant agrafé au visage, et passa son bras autour de celui de Kiddy. Elle trépignait d'impatience, limite en train de sautiller. Autant excitée par l'envie de faire une nouvelle rencontre que par celle de participer à la manifestation. Mais qui dit manifestation dit aussi boucan du diable. Mais ça ne la dérangeait pas plus que ça. En tout cas pas au point de prévoir les boules Quiès. Vive le dynamisme! Et les bombes sur pattes! Elle criait presque par-dessus le bruit infernal qui commençait à remplir le parc :

"Super, j'espère que tu vas le... Ou la retrouver! Si c'est toi qui le connait, on ne pourra que s'entendre. Au fait, tu si Jade vient ou pas?"

Elle jetait des regards autour d'elle pour essayer de la trouver. Elle reconnut quelques visages sur lesquels elle n'aurait pas su mettre de noms, puis abandonna ses recherches. Si Jade les trouvait, elle n'aurait qu'à venir. Elles avaient beau être petites, généralement on les voyait plutôt bien de loin.

"J'espère qu'il y aura de l'ambiance, et que les vieux zigotos de l'état ou de G4 Good vont se bouger les fesses, sinon on aura fait tout ça pour rien..."



Dernière édition par Magda Sully le Mar 25 Sep - 15:55, édité 2 fois
avatar
Kiddy PalmerAdmin

_________________




Meine Farbe ist: LightSeaGreen
Messages : 138
Arrivée à New York : 21/09/2011
Age : 20

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation Mer 19 Sep - 12:30

Magda passa un bras autour de son cou. Son impatience était palpable. Elle trépignait et sautillait sur place. Peut-être qu'elle n'avait jamais participer à une manifestation. Kiddy, en avait fait plusieurs en France et en gardait de plus ou moins bon souvenirs. Mais celle-ci serait surement différente. Et ils manifestaient pour quelque chose d'utile et d'intelligent.

"Super, j'espère que tu vas le... Ou la retrouver! Si c'est toi qui le connait, on ne pourra que s'entendre. Au fait, tu si Jade vient ou pas?J'espère qu'il y aura de l'ambiance, et que les vieux zigotos de l'état ou de G4 Good vont se bouger les fesses, sinon on aura fait tout ça pour rien..."

La jeune fille avait vu juste. C'était bien un garçon. Elle regarda autour d'elle le cherchant des yeux mais ne vit pas sa tignasse blonde. Dommage. Elle n'arriverait surement pas à le retrouver aujourd'hui. En effet le parc se remplissait de plus en plus et le vacarme caractéristique des manifestation s'installait vite. Quand à Jade... et bien cela faisait un moment que Kiddy ne l'avait pas revu. A croire qu'elle avait complètement disparu de la circulation. Heureusement elles la verrait très certainement car tous les étudiants seraient présents. Et en principe leurs amis arrivaient facilement à reconnaître les deux jeunes filles même dans une foule aussi nombreuse. Elle voulu demander à Magda si elle avait revu Matt, car elle avait bien au jeune homme dit que la meilleure solution serait d'aller lui parler. Elle se retint à temps se rendant compte que c'était une question un peu délicate et qu'elle ferait lieux de ne pas la poser. Après tout si Magda ne voulait plus le voir c'était irréversible.

Non je sais pas si Jade va venir. Je l'espère car ça fait un moment que je ne l'ai pas vu. En tout cas je suis sûre qu'il y aura de l'ambiance vu le bruit qu'il y a déjà alors que tout le monde n'est pas encore arrivé. Et plus on fera du bruit et plus la manifestation aura des répercussion. Alors pourquoi se gêner?

Une manifestation ce n'était pas tous les jours. Il fallait en profiter. C'était en plus un évènement dans leur quotidien banal d'étudiants. Une manifestation tous ensemble, cela renforce les liens entre les étudiants. Tous unis contre une même chose ça ne se voit pas souvent.
IL était presque neuf heure. les manifestants arrivaient par paquet et se pressaient dans le parc qui résonnait des cris, de la musique et des slogans hurler par tous les jeunes. Cette journée n'était pas prête d'être terminée et s'annonçait pleine de rebondissements. Les zigotos de l'états comme le disait si bien Magda où les G4 Goodiens ( ça se dit ça?) seraient forcées de se remuer le derrière devant l'ampleur des protestations. Où alors ils s'exposeraient de sérieux problèmes. La jeune fille eut une petite pensée pour Truc. Elle avait du mal à s'imaginer que lui si serviable serait de ceux qui auraient bouleverser les Etats-Unis avec des disparitions comme selle d'Atlanta. Mais les Gentleman n'étaient peut-être pas tous pareils?


Magda? Tu penses vraiment que les Gentleman puissent être à l'origine des troubles récents? Ça me paraît bizarre t je n'arrive pas à me l'imaginer vu que mon Gentleman est top! C'est vrai parfois il fait preuve d'insolence et il prends des initiatives gênantes mais bon autrement il est super!

avatar
Magda SullyAdmin

_________________
Messages : 461
Arrivée à New York : 11/09/2011
Age : 20
Localisation : En compagnie de mon légendaire sens de l'orientation... C'est-à-dire : paumée!

Fichiers G4 Good
Points de vie:
70/100  (70/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://robotic-earth.forumactif.org
MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation Mar 25 Sep - 16:29

La manifestation



Magda fit un signe rapide à un élève qu'elle connaissait un peu plus loin en guise de salut. Elle en était à la fin de sa cinquième année, et elle était déçue à l'idée de savoir qu'elle allait bientôt quitter le campus. Avec en tête l'idée de trouver un emploi et d'entamer sa vraie vie. Mais elle aurait vraiment aimé pouvoir rester à l'Université, où elle se sentait chez elle et pouvait voir tout le monde. Une chose de sûre, elle garderait contact avec Lola, Matt, Jade, Kiddy et son frère... Et Roman. Si elle ne le revoyait plus, elle serait vraiment embêtée.

Et puis avec Kiddy, elle avait l'habitude de se taper des grosses barres, connues aussi sous le nom de "trips" ou "poilades", mais peu importe. Elle ne pourrait tout simplement pas se passer d'elle, si elle voulait garder le sourire à longueur de journée. Et Lola, parce qu'elle la connaissait depuis des années, et qu'elle l'adorait. Elle la considérait un peu comme sa petite soeur. Même si elle n'en avait pas. Ensuite, Matt. Après ce qu'elle lui avait fait, elle ne voulait pas gâcher une amitié qui au départ fonctionnait si bien. Et si elle pouvait le revoir dès aujourd'hui, cela contribuerait à son plus grand bonheur. On verra plus tard si la chance lui sourirait. Il y avait aussi Roman. C'était... Particulier. Pas besoin d'en dire plus. Si Matt savait... Il haïrait sûrement Roman jusqu'à la fin de ses jours.

Kiddy réengagea la conversation qu'elles avaient commencé :

"Non je sais pas si Jade va venir. Je l'espère car ça fait un moment que je ne l'ai pas vu. En tout cas je suis sûre qu'il y aura de l'ambiance vu le bruit qu'il y a déjà alors que tout le monde n'est pas encore arrivé. Et plus on fera du bruit et plus la manifestation aura des répercussion. Alors pourquoi se gêner? "

Oui, elle avait raison après tout, il valait mieux faire le plus de bruit possible. Sans être agressif. Parce que là, ça passerait carrément pour de la provocation, et G4 Good n'aura qu'à répliquer de la même manière. C'était avec ça qu'il fallait être prudent. Ne pas donner de bonne raison à l'entreprise pour provoquer l'anarchie, même si elle doutait de leur culpabilité. Après tout, il s'agissait peut-être d'un problème tout autre qui avait provoqué la disparition d'Atlanta. Même s'il n'y avait pas qu'Atlanta. Récemment, on parlait de nombreuses autres villes qui semblaient s'être évaporées de la surface de la Terre. Et le plus inquiétant, c'était que ces villes étaient souvent pourvues de grandes bases militaires à armement ultra-moderne. Et vu qu'on n'avait plus aucun contact, c'était un peu gênant. Un chouilla. Kiddy dévia alors sur un sujet qui l'intriguait autant qu'elle :

"Magda? Tu penses vraiment que les Gentleman puissent être à l'origine des troubles récents? Ça me paraît bizarre t je n'arrive pas à me l'imaginer vu que mon Gentleman est top! C'est vrai parfois il fait preuve d'insolence et il prends des initiatives gênantes mais bon autrement il est super!"

En effet, son Gentleman était vraiment sympathique. Il était intelligent au moins, et il avait fini par s'habituer à elle, à la comprendre. Maintenant, il lui obéissait au doigt et à l'oeil, limite avant qu'elle n'aie le temps d'ouvrir la bouche. Au départ, elle le trouvait un peu lent à la détente, mais c'était passé depuis longtemps. Il avait appris à se mêler de ses affaires quand il le fallait, et se contentait du nécessaire, avec une politesse exemplaire.

"Non, personnellement je pense que G4 Good n'y est pour rien. Sinon John Sucker ne resterait pas passif face à toutes ces accusations, il chercherait à prouver à tout prix son innocence. Bon, ce que je raconte est un peu tordu, mais en gros, il n'est pas responsable. Je pense qu'il attend surtout qu'on se manifeste pour expliquer que ces accusations sont fausses, pour que l'Etat réagisse et prenne enfin la responsabilité des évènements. Après ce n'est que mon avis."

"Excuse-moi, tu pourrais m'aider à tenir ça?"

Un jeune homme lui tendait une des tiges en bois qui servait de support à une longue pancarte en tissu, avec écrit "Rendez-nous Atlanta!" en énorme. Magda acquiesça avec un grand sourire, puis se tourna vers Kiddy avant de lui proposer :

"Tiens, on n'a qu'à le tenir ensemble!"

Elle attendit que Kiddy saisisse la tige avec elle, puis le jeune homme les remercia avant de s'éloigner dans la foule pour déployer sa pancarte, bien visible aux alentours.

avatar
Kiddy PalmerAdmin

_________________




Meine Farbe ist: LightSeaGreen
Messages : 138
Arrivée à New York : 21/09/2011
Age : 20

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation Mar 25 Sep - 16:44

Elle n'aurais jamais pensé qu'un jour elle pourrait en arriver à ces jugements. Il y avait quelques temps elle considérait encore John Sucker comme un s*l**d, il n'y avait pas d'autre mot. La jeune fille s'était d'ailleurs disputé avec une autre étudiante du nom de Hannah à ce sujet. Mais en l'espace de deux semaine il est possible de revoir son jugement au vue des comportements explicites des jugés coupables. Ainsi elle s'était rendue compte que le directeur n'essayait pas de se justifier et de chercher des excuses pour prouver son innocence. Non vraiment il n'agissait pas du tout comme une personne qui aurait quelque chose à se reprocher.

Non, personnellement je pense que G4 Good n'y est pour rien. Sinon John Sucker ne resterait pas passif face à toutes ces accusations, il chercherait à prouver à tout prix son innocence. Bon, ce que je raconte est un peu tordu, mais en gros, il n'est pas responsable. Je pense qu'il attend surtout qu'on se manifeste pour expliquer que ces accusations sont fausses, pour que l'Etat réagisse et prenne enfin la responsabilité des évènements. Après ce n'est que mon avis.

Un avis partagé. La jeune fille ne savait pas quel était la position de la plupart des étudiants envers la responsabilité de G4Good dans cette histoire. Mais elle pensait que beaucoup croyaient encore à la culpabilité de John Sucker. Quelle bêtise. Heureusement comme le disait Magda celui-ci aurait vite fait de démentir ces accusations injustes avec des propos pertinents qui sauraient touché chacun d'eux. Enfin ils pourraient se concentrer sur le problème qui restait encore intact: qui donc en était le responsable?
Un jeune homme s'approcha des deux amies et s'adressa à Magda:

"Excuse-moi, tu pourrais m'aider à tenir ça?"

Ca c'était une grande banderole de tissus dressée sur deux tiges en bois qui n'attendaient que deux porteurs pour porté bien haut l'inscription écrite en énorme: "Rendez-nous Atlanta!" La jeune fille se faisait du soucis pour les habitants des villes victimes de ces disparitions. Qu'étaient-ils devenus? Pourquoi les commandos de secours dépêchés dans les villes n'en étaient jamais revenus? Et pourquoi ces villes comportaient-elles toutes d'importants centres d'armement? Fallait-il y voir un danger? C'était certain mais de là à considérer que les coupables allaient retourner les armes contre leurs propriétaires...


"Tiens, on n'a qu'à le tenir ensemble!"


Magda s'adressait à Kiddy avec son sourire habituel. Un sourire qui réchauffait le soeur de ceux qui avaient la chance d'en bénéficier. Elle était rayonnante, pas étonnant que Matt et un autre garçon qu'elle ne connaissait pas soient à ses pieds, sympathique, elles avaient les mêmes goûts et chaque moments qu'elles passaient ensemble elles le savouraient. Les deux s'étaient d'ailleurs promis de ne pas se perdre de vue car Magda arrivait à la fin de ses études à l'université. Sa pensée dériva et elle en vint à Lola. Heureusement après le départ de Magda elle serait là. Kiddy ne l'avait que peu vu mais elle la trouvait géniale. Et elle n'avait pu que remarquer les regard que lui jetait un certain garçon qu'elle connaissait très bien. Il n'en avait surement pas conscience mais cela ne saurait tarder. Elle espérait simplement que la jeune fille éprouvait les mêmes choses à son égard.

Elle saisi une des tiges et elles brandirent leur magnifique banderole. Le jeune homme qui la leur avait proposé s'en alla pour continuer ses propositions. IL était neuf heure pétantes.

Ça y est c'est l'heure! J'espère que les derniers retardataires vont arriver illico presto! Attends! Je crois avoir aperçu Jade là-bas! J'espère qu'elle va nous voir et nous rejoindre. Elle est assez loin et il y a tellement de monde!

avatar
Lola MargingAdmin

_________________

My coulour is Pinkblue
Messages : 147
Arrivée à New York : 02/01/2012
Age : 22
Localisation : Où je suis? Où je suis... Tiens, c'est une bonne question ça.

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation Mar 25 Sep - 20:23

    6h30
    J'ouvre un œil que je pose sur mon réveil électronique et soupire, la tête encore à moitié dissimulée par ma couette. Aujourd'hui, il n'y avait par cours, et pour cause. Ce matin, était prévue une grande manifestation à Central Parc, organisée par le directeur de l'université contre G4Good et ses Gentleman. Depuis la disparition d'Atlanta, suivie par celles d'autres grandes villes, un vent de panique ne cesse de croître sur New-York. La disparition d'Atlanta coïncidant avec la sortie des Gentleman, il y avait de quoi se poser des questions. Pourtant, les avis restaient partagés, certains doutant de la culpabilité de John Suckers, le patron de G4Good. D'ailleurs ce dernier, s'il s'inquiétait pour l'avenir de son entreprise, n'en montrait rien.

    Je fermais les yeux, fatiguée. 6H30. Même si la manifestation commençait à 9 heures, je n'avais pas l'habitude de me réveiller si tôt. Je sais ce que vous allez dire, mais, adepte des grasses matinées, je considérait déjà que 8h30 était bien assez tôt. Cette fois-ci, ce n'était pourtant pas mon Gentleman qui était en faute. Depuis plus d'une semaine, je ne dort plus. La raison? Je n'en avais aucune idée. Mais si j'ignorais les causes, je voyais en revanche très bien les conséquences. J'étais passée de plus de 9 heures à tout juste 4 heures de sommeil en quelques jours. Désormais, je ressemblait à un zombie. Je m'était même endormie en cours. Le prof d'histoire avait semblé désespéré que même moi je finisse par dormir durant son cours.

    Je poussai un gros soupir. Décidément, je n'arriverais par à me rendormir. Je me levais donc et me dirigeai vers la douche. Le jet d'eau brûlant me réchauffa et s'employa à me réveiller petit à petit. Je sortis de la salle de bain en débardeur et short noirs et m'écroulai de nouveau sur mon lit. Aujourd'hui, il fallait que je soit en forme car la journée s'annonçait comme difficile et sûrement épuisante. Je jetai un coup d'œil à mon réveil. 7H15.
    Encore une heure et demi!

    Prenant mon courage à deux mains, je me levai et m'approchai de mon armoire, avant de me stopper dans mon élan et de faire demi-tour. Depuis que mon Gentleman m'avait obligé à porter une jupe, je m'appliquait à l'envoyer en « mission spéciale ». Aujourd'hui, les courses, car je manquait d'oreos. Très importants les oreos.
    Une fois assurée que mon robot était occupé, je retournai vers mon armoire. Je sorti presque aussitôt un long et large T-shirt noir rayé de gris qui me dénudait une épaule, et un slim en jean gris.

    8h15. J'enfile des bottines en daim marron qui montent juste au dessus de la cheville, ajoute une veste en cuir marron et un foulard bleu. Étant donné le temps, je ne prend pas la peine de fermer ma veste et sort de ma chambre. Dehors, un vent vivifiant achève de me réveiller. Je ramène ma veste et croise les bras, secouée de frissons. J'avais un mauvais pressentiment.

    Sur le chemin, je passe devant un petit café. Incapable de résister à l'appel du café chaud, je m'engouffre à l'intérieur pour commander un mug de café au lait. Je ressort, mon verre brûlant à la main et bois une gorgée. La boisson chaude que je sent couler dans ma gorge me réchauffe et me ravive. C'est fou les bienfaits que peut avoir une simple gorgée de café!

    Alors que je ne me trouvait plus qu'à quelques rues de Central Parc, mon téléphone se met à vibrer comme un fou. Je le sort de ma poche et consulte mes messages. Je m'attendait à voir le numéro de Magda ou encore de Matt, mais ce fut celui de Steven qui s'afficha. La surprise fut suivie par l'amusement. Il est vrai qu'alors que j'étais septique, Steven avait vivement insisté pour que je lui donne mon numéro, usant d'arguments plus extravagants les uns que les autres.

    Hey Lola! Tu viens à la manif' tout à l'heure? Ça te dirais qu'on se retrouve?


    Alors que je lisais mon message en souriant, je tournais au coin de la rue, les yeux rivés sur mon téléphone. Je ne vit donc pas la personne qui passait ce même coin de rue en sens inverse, et que, en toute logique, je percutai violemment. Je failli finir par terre. Mais, par un heureux hasard, je parvint à me rattraper juste à temps sur un réverbère qui bordait le trottoir. Cependant, le gobelet de café que je tenais à la main ne résista pas au vol planer qu'il effectua en direction du jeune garçon que je venais de percuter, n'évitant son T-shirt que par miracle, avant de se déverser au sol, sous mon regard dépité. Je levais ensuite la tête vers le miraculé et mes yeux s'illuminèrent d'étonnement lorsque je l reconnu.

    Steven?
avatar
Steven Palmer
Messages : 31
Arrivée à New York : 10/02/2012
Age : 20

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation Mer 26 Sep - 14:47

Y a des jours comme ça où on aurait mieux fait de rester couché mais forcément on est obligé de se lever. Je jetai un coup d'oeil à ma montre. Presque 7h00. Trop tôt! Je me recouchais illico et disparut totalement sous la couette. Comment expliquer ce qui m'arrivait, moi même je ne savait ce qui se passait. Je me sentais bizarre. Non pas mal mais étrange. Comme emprisonné dans un cocon d'ennuie, de mon quotidien inchangé d'étudiant. J'avais hâte d'avoir fini mes cinq années d'études et commencer à travailler.

Ainsi ce matin-là je n'avais aucune envie de me lever. Pour une fois je n'avais pas envie de sauter dans les quatre coins de la pièce. Je me souvins qu'il y avait quelque chose d'important ce jour là mais je n'arrivais pas à me rappeler quoi. Mauvais signe. C'et vrai que je n'avais jamais eu une mémoire exceptionnelle mais bon ça devenait embêtant. Mais qu'set-ce que je devais faire déjà?
A ce moment là une main de fer rejeta ma couverture au bout du lit.

Monsieur il est 7h30. Si vous continuer à lézarder vous allez être en retard à la manifestation qui a lieu aujourd'hui à Central Park. Au cas ou votre mémoire vous jouerait des tours je me permet de vous rappeler que vous devez y être pour 9h00.

Pff... fichu robot. Je n'avait jamais pu m'habituer à sa présence. Je me demandais si j'étais le seul dans ce cas là. Beaucoup d'autres étudiants m'avaient affirmer être entièrement satisfait des services de leurs Gentleman. Je n'avis pas supporter son intrusion dans ma vie privée, et lui avait formellement interdit de toucher à mes affaires. Résultats ma chambre au campus qui avant était toujours sans dessus dessous était maintenant nickel chrome. Ainsi mon ce stupide robot n'avait aucune raison de toucher à mes affaires.

Je me levais à contre coeur., mon regard croisa le sien. Si on pouvait appeler ça un regard. Des yeux froid, dénué de toute humanité. Je le détestais. Je n'étais pas un papi! Je savais encore me débrouiller seul! La seule tâche que je lui laissait faire concernait le ménage et les courses. Bon débarras. Jugeant sa présence gênante je l'envoyait d'ailleurs faire les courses alimentaires. Une fois qu'il fut partis je décidais de faire mes exercices quotidiens. Quelques saltos et autres figures pour bien se dégourdir les membres. Puis je me dirigeait vers la salle de bain. Une bonne douche d'eau glacée de préférence, ça réveille mieux. A peine 15 minutes plut tard je ressortais de cette pièce. Comment les filles faisaient-elles pour y passer des heures entières? Encore une question sans réponse.

J'attrapais les premiers vêtements qui me tombèrent sous la main à savoir un jean de couleur sombre (surtout pas taille basse! on dirait qu'il ont encore des couches!)., le T-shirt bleu de mon ancien club de Parkour. J'adorais ce sport. Rien de mieux pour être au top de sa forme et avoir une parfaite maîtrise de son corps. Et bien sûr j'adorais me faire peur et dépasser les limites qu'étaient censé nous imposer notre condition humaine. Enfin j'enfilais un blouson de cuir noir et des baskets.

Je sortis du campus. New York sous la grisaille ce n'était pas terrible. Je pris la direction de Central Park à regret. Je n'avais aucune envie d'aller à cette manifestation. Bien sûr je soupçonnais John Sucker et toute sa clique d'être à l'origine de la disparition de toutes ces villes.
Mais bon la manifestation pouvait bien se passer de moi. Encore une journée perdue et ou je me sentirais plus inutile qu'autre chose. Saleté de robots. Je me rendis compte que depuis le début de la journée qui n'était pas si lointain mes pensées étaient uniquement négatives et déprimantes. Mais qu'est ce qui t'arrive Steve? Reprend toi! Tu n'est pas dans ton état normal. En plus cela ne se fait pas de se parler tout seul. On va te prendre pour un malade mental.
Je sortis une sorte de plaque en verre qui était en fait un de ces nouveaux engins qui avent remplacé les téléphones portables d'autrefois. Je parcouru la liste de mes contacts. Tout plein de figures souriantes défilèrent. Non je ne savais pas qui contacter jusqu'à que je tombe sur un nom. Lola. Je ne sut pas pourquoi mais j'eut envie de la revoir. Depuis notre rencontre je la revoyais assez souvent ainsi que Magda et Jade (oui je sais que des filles!). Ni une ni deux je lui envoyais un message bref.

Hey Lola! Tu viens à la manif' tout à l'heure? Ça te dirais qu'on se retrouve?

J'arrivais presque à Central Park et tournais au coin d'une rue. Un choc violent me fit presque lâcher mon engin que je rattrapais de justesse avant qu'il ne se fracasse sur le sol. La jeune fille que je venais de percuter se rattrapa in extremis à un poteau et un gobelet de café failli renverser son contenu sur moi. Malheureusement je ne put sauver le gobelet qui finit au sol.

Steven?

Lola! Maintenant qu'elle était en face de moi j'en oubliais aussitôt toutes mes méditations pessimistes. Mais évidement je ne le remarquais pas mon esprit étant trop occupé autre part.
Pourquoi avais-je le chic pour lui tomber dessus? Le premier jour où l'on s'était vu je l'avais limite écrasé en sautant d'un arbre et là je la renversais à un croisement.

Lola! Si je m'attendais à ça! J'espère que je ne t'ai pas fais mal! Je suis vraiment pas doué. Cette journée commence bien. Je suis vraiment désolé attend je vais te racheter un café.
avatar
Magda SullyAdmin

_________________
Messages : 461
Arrivée à New York : 11/09/2011
Age : 20
Localisation : En compagnie de mon légendaire sens de l'orientation... C'est-à-dire : paumée!

Fichiers G4 Good
Points de vie:
70/100  (70/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://robotic-earth.forumactif.org
MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation Ven 28 Sep - 16:51

La manifestation



Kiddy accepta son offre et saisit avec elle la tige en bois grossièrement découpée qui soutenait la banderole. Au moins, si Jade essayait de les trouver, elle n'avait plus aucune excuse s'il elle n'y arrivait pas. Elles étaient bien visibles, pour le coup. Et puis ça ne leur ferait pas de mal de passer la journée ensemble. Magda avait besoin plus que jamais de se détendre, et de consacrer beaucoup de temps avec des filles. Parce qu'avec les épisodes récents, elle avait eu sa dose d'hommes. Enfin, façon de parler. Kiddy regarda l'heure, et Magda profita de l'occasion pour faire de même. Il était très rare qu'elle ait la sienne sur elle, ce n'était pas maintenant qu'elle allait faire exception. Il était neuf heures. La matinée était bien partie, il fallait que ça continue de la même manière. Puis Kiddy déclara :

"Ça y est c'est l'heure! J'espère que les derniers retardataires vont arriver illico presto! Attends! Je crois avoir aperçu Jade là-bas! J'espère qu'elle va nous voir et nous rejoindre. Elle est assez loin et il y a tellement de monde!

Jade? Où ça? Généralement, elle était aussi facile à trouver, avec ses cheveux roux flamboyants, mais disons que Magda était un peu... Petite, et puis surtout, elle ne regardait absolument pas dans la bonne direction. Kiddy fixait Jade, plus loin vers la droite, et Magda... Regardait derrière elle. En fait, un grand maladroit comme on en voit plus venait de shooter dans son talon gauche. Il ne l'avait "pas vue". Mouais. Faut dire aussi, quand on fait deux mètres de haut, on n'a pas à se donner la peine d'éviter de marcher sur les gens hauts comme trois pommes à genoux. C'est ça. Elle le fixa sans rien dire alors qu'il s'excusait, puis se détourna, en l'ignorant. Elle finit par constater que Kiddy continuait de regarder Jade un peu plus loin, qui semblait ne pas les voir.

Magda lui fit un signe de la main, puis leva carrément le bras pour lui faire des grands signes. La foule autour d'elle se mit à brandir le poing en poussant des exclamations. Avec des "ménooooonmépasdutout-c'étaitpascequejevoulaisfaire!", elle se rendit compte qu'elle avait un peu enclenché la partie "active" de la manifestation. Un petit peu en accéléré on va dire. Bon. Pas grave. Enfin si. Parce que maintenant, elles avaient totalement perdu Jade de vue. La boulette. Elle jeta un regard vers Kiddy, puis, par-dessus le fond sonore, s'écria :

"Désolé, c'est pas grâce à moi qu'on va la retrouver..."

Elle haussa les épaules. En plus, elles ne pouvaient pas se déplacer, vu qu'elles tenaient la banderole entre leurs mains. Raté pour cette fois. Peut-être qu'avec un peu de chance, Jade aura la bonne idée de venir les chercher ici. Un peu déçue, Magda commença à agiter la banderole de haut en bas au rythme du slogan ("Rendez-nous Atlanta"), puis suivit le mouvement avec Kiddy, tout en s'égosillant au milieu de la protestation, avec les autres.


avatar
Luna Roswood
Messages : 152
Arrivée à New York : 23/09/2011
Age : 19
Localisation : au fond du trou (mode déprime activé)

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.moonlightshadoww.forumactif.org
MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation Dim 30 Sep - 17:24

Cela faisait déjà deux heures que je jouais de la flûte traversière. Il était peut-être temps d’arrêter. D’autant plus qu’il était l’heure d’aller à la manifestation. La quoi ? Non mais vous débarquez de quelle planète ! Enfin, la manifestation ! Allez, faîtes un effort bon sang ! Non, vous ne voyez vraiment pas de quoi je parle. Bon. Je vois qu’il faut tout vous expliquer.
Suite aux disparitions de nombreuses villes comme Atlanta, une grande manifestation avait été prévue pour protester contre les autorités qui ne se remuaient pas assez pour retrouver les disparus, et contre G4Good, dont les derniers robots étaient soupçonnés d’être à l’origine du drame. Moi, personnellement, je m’en f*utais royalement, mais j’avais prévu d’aller manifester juste pour le plaisir. Vous me trouvez dingue ? Vous n’êtes pas les premiers, ni les derniers.

Toujours est-il que ce matin-là, je me préparais à y aller. Je m’habillai rapidement, enfilant un débardeur en dentelle noir par-dessus un t-shirt à manches longues violet, puis un jean noir déchiré de partout. J’ajoutai à tout cela mes habituelles mitaines en cuir noires, me chaussai de mes vieilles Doc Martens noires et sortis. Je n’aimais pas spécialement les grands rassemblements, mais qu’importe. J’étais déjà dehors, il était trop tard pour faire demi-tour.

Après avoir giflé un ou deux imbéciles qui croyaient malin de siffler les filles dans la rue, j’arrivai sur les lieux de la manifestation. Il y avait déjà pas mal de gens, et il était clair que je ne verrais pas grand-chose de là où j’étais. Je jouais donc des coudes (bon, d’accord, j’avoue, j’ai sûrement frappé deux ou trois personnes au passage) pour me frayer un chemin. Je ne cherchais personne en particulier. J’ignorais si Sun avait prévu de venir, en tout cas nous n’avions pas prévu de nous retrouver.

J’avançai donc au milieu d’une foule d’inconnus, quand un visage attira mon attention. Je n’oublie jamais un visage. Pourtant, celui-là, je l’aurais bien effacé de ma mémoire. Je venais d’apercevoir Roman, alias « le petit toutou au service de Sa Majesté Magda ». Je n’ai rien contre Magda, bien qu’elle soit un peu trop exubérante à mon goût, mais en revanche j’avais une dent contre Roman. Malgré le fait que nous nous soyons battus côte à côte pour défendre Magda, je ne supportais pas son côté « je suis un beau gosse et je le sais ». Et puis, je n’avais pas le sentiment qu’il rayonnait d’intelligence (mais bon, il était à l’Université de New York, c’est donc qu’il devait avoir quelques neurones en état de service quand même).

Je commençai à m’éloigner de lui quand il m’aperçut. Je fendis la foule pour le fuir, mais il me rattrapa. Il m’agrippa par le bras. Je me retournai et lui crachai au visage.

Qu’est-ce que tu me veux ?!? T’as perdu ta chérie ? Je l’ai pas vu alors dégage !

Il me tenait toujours par la manche.

Mais vas-y, lâche-moi !


C’est bon, je viens juste te dire bonjour et toi, tu m’agresses ! Faut te calmer !

Mais t’es qui pour me donner des ordres ! F*us-moi la paix, j’ai pas envie de te parler !


Un manifestant se retourna vers nous.

Dîtes, vous pourriez faire moins de bruit ?!?


Ta g*eule toi, je te parle pas !

Je me retournai vivement vers Roman.

Bon, t’attends quoi pour partir retrouver ta copine Magda ?!?
avatar
Roman Stuart
Messages : 45
Arrivée à New York : 08/11/2011
Age : 22
Localisation : Quelque part entre ici et là bas

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation Lun 1 Oct - 15:15

Je somnolais devant mon bol de café. Punaise, j’étais capoute aujourd’hui.
J’étouffe un bâillement. Aujourd’hui manifestation. Je grogne un youpi peu encourageant.
Je n’avais aucune envie d’y aller. Mais bon, j’vais rien d’autre à faire.
Je me lève et laisse mon café imbuvable sur la table. J’enfile un jean délavé, une chemise noire dont je remonte les manches jusqu’aux coudes.
Je prends mon portable, l’enfonce dans ma poche et me chausse de mes vielles converses.
***
Arrivé dans la rue, je lève la tête et aperçus le ciel mais quelle bonne idée j’ai eu ! Je me pris quelqu’un de plein fouet. Je dus m’excuser pendant une bonne dizaine de minute. Ce qui n’améliora mon humeur déjà maussade.
J’étais enfin arrivé et je fus soudain assez content d’être « une grande perche ». je scrutai la foule et écarta les manifestants pour me déplaçais.
Je ne reconnais personne. Je fronçais les sourcils et chercha un visage familier.
Et j’en reconnu un. Un rictus assez rapide tordit ma bouche. Luna n’était pas la personne que j’appréciais le plus. Je pense que c’est réciproque. M’enfin j’ai l’habitude de n’être presque jamais apprécier par les gens qui m’entourent. Enfin bref, je me dirigeai vers elle mais celle-ci essaya de m’éviter en se frayant un chemin dans la foule. Ne pas crier... Oui zen. Je réussis enfin à la saisir par le bras et qu’elle fut ma réaction quand elle me largua ceci :


Qu’est-ce que tu me veux ?!? T’as perdu ta chérie ? Je l’ai pas vu alors dégage !


Je lui souris et lança à mon tour :


C’est bon, je viens juste te dire bonjour et toi, tu m’agresses ! Faut te calmer



Nouvelle phrase des plus… enfin bref.


Mais t’es qui pour me donner des ordres ! F*us-moi la paix, j’ai pas envie de te parler !


J’allai lui répondre quand un manifestant se retourna et nous intima de nous taire. Non mais il se prend pour qui lui ? Je voulus lui répondre mais Luna fut plus rapide. Zut.

Ta g*eule toi, je te parle pas !

Eh bien, elle est super en colère ma parole.

Bon, t’attends quoi pour partir retrouver ta copine Magda ?!?


Eh je t’ai dis de te calmer ! Eh puis m*rde à la fin ! Qu’est-ce que je vous ai fait pour à chaque fois m’en prendre plein la g*eule ?


Moi aussi je devrais peut être me calmer… Mais bon je la délivrai de mon emprise et croisa les bras. Toute bonne humeur avait soudain disparu.
avatar
Matt Stevenson
Messages : 51
Arrivée à New York : 13/03/2012

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation Lun 1 Oct - 16:59

Driiiiiiiiiiiiiiing! Il est 7 heure moins le quart! Il est l'heure de se lever! Il est 7 heure m...
Ce stupide réveil n'eut pas le temps de finir sa phrase. Un poing rageur avait déjà jailli de sous les draps et envoyé le dit réveil se fracasser contre le mur opposé. Le crac retentissant qui signala l'atérissage peu délicat de l'objet termina de réveiller l'occupant du lit. Une tête brune et hirsute jailli de sous la couette.

Oh m*rde alors! Je parie que je vais encore devoir acheter un réveil!

Depuis quelques temps Matt avait pris la fâcheuse habitude de faire un sort à son réveil. Il en avait changer quatre fois en l'espace de deux semaines. Oh bien sur son Gentleman aurait pu le réveiller mais depuis le jour où au lieu de son réveil qu'il avait cassé son poing avait rencontré le robot il avait abandonné cette option. Surtout qu'il en avec eut pour ses frais avec
un énorme bleu au niveau de ses phalanges. Cela faisait deux semaines que le jeune homme cherchait le sommeil mais ne le trouvait pas. IL n'ignorait pas la raison de ce manque. Pourtant il allait mieux. Sa période de dépression était révolue, grâce à une amie de Magda qui avait su lui remonter le moral. IL avait décidé de tirer un trait sur ce qui s'était passé en tre lui et Magda. Reste à savoir s'il y était parvenu.

Matt se leva et fit quelques exercices d'assouplissement dans sa chambre du campus. C'était pour lui quelque chose de vital d'entretenir sa forme physique. Une fois cela achevé il alla voir l'état du réveil et évidement il était irrécupérable. Mauvaise qualité. Il le jeta à la poubelle et après un petit tour dans la salle de bain il était fin prêt., vêtu d'un jean bleu de converses noires et d'une chemise de même couleur. Humh vu l'aspect de ses cheveux un bon coup de brosse s'imposait...

Il termina encore deux trois petites choses et finalement quitta le campus ne voulant pas être en retard à la manifestation. Il se demandait encore comment il avait fait pour ne pas l'oublier. Mémoire défaillante. Pour un jour de fin d'année ce n'était pas encore ça. On se serait plutôt cru en automne le ciel étant gris et la température fraîche. Le jeune homme parcouru la distance Campus-Central Park sans incident particulier.

IL franchi les grilles de Central Park qui était déjà sillonné de jeunes qui criaient, s'interpellaient, couraient de gauche à droite. Matt profita de sa grande taille pour repérer des étudiants qu'il connaissait. IL crut apercevoir Magda accompagné de Kiddy mais un jeune homme vint lui cacher la vue. Il attendit appuyé sur un arbre et lorsque l'heure du début arriva il se fraya un passage vers le centre du park.
Un jeune homme s'arrêta devant lui.

Salut tu peux tenir cette bannière s'il-te-plait?

Dans ce cas là même quand on n'en a pas envie on ne peux pas refuser. Matt prit donc l'imposante bannière tout en se demandant à qui il allait pouvoir demander de la porter avec lui. Il avisa une jeune fille blonde au doux visage qui se trouvait à sa droite. Elle avait l'air sympathique et un peu timide. Parfait.

Ça te dérangerais de tenir cette banderole avec moi? Si tu ne veux pas je demande à quelqu'un d'autre ce n'est pas un problème.

Pas un problème mais c'était quand même mieux qu'elle accepte et qu'il n'ait pas à héler tous les étudiants de la manifestation.

avatar
John Sucker
Messages : 44
Arrivée à New York : 13/01/2012
Age : 36

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation Mar 2 Oct - 17:57

    'était une journée radieuse. Du moins par le programme. Du côté du temps, c'était à revoir. Le soleil faisait la tronche, et avait décidé de bouder derrière les nuages. Du soleil l'aurait mis un peu plus de bonne humeur, mais la pluie aurait rendu la journée merveilleuse. Plus pimentée. Il n'avait pas de programme très chargé, mais plutôt... Divertissant. Du genre qui l'amusait plus qu'autre chose. Un programme qu'il attendait depuis des mois. Son fameux projet zéro allait enfin révéler toute son utilité. Certes, les Gentleman avaient jusque-là été très utiles, mais ils allait le devenir encore plus dans quelques heures. Il n'avait pas mis son réveil, en sachant parfaitement qu'il allait se réveiller à la bonne heure. Et comme toujours, John avait raison.
    Il était huit heures et demies lorsqu'il se leva. Quoi ça? Huit heures et demies pour une journée de travail? Oui oui, parfaitement. Surtout qu'aujourd'hui, il assisterait en direct -retransmis par des écrans dans son bureau bien sûr- à la manifestation organisée par les étudiants de l'Université de New York. A croire que ces pauvres niais n'avaient pas compris tout ce qu'il n'avait cessé de répéter au cours de ses dernières interviews. Ils ne trouvaient rien d'autre à faire qu'une stupide manifestation contre ses Gentleman. Ils verront bien, s'il est innocent ou pas, de toute manière. Après avoir attendu quelques heures sans résultat, ils se lasseront, les pauvres chou. John trouvait cela d'autant plus stupide qu'ils manifestaient contre l'entreprise pour laquelle il sont formés et dans laquelle ils s'apprêtent à rentrer. C'était bien ce qu'il disait : pauvres niais.
    Il saisit sa tasse de café posée sur un plateau apporté par une de ses fameuses inventions. Il était tout bonnement génial. Son imagination turbinait en permanence, et tout les bouts de papier à portée de main étaient gribouillés recto verso de schémas et de notes diverses. Il se leva et troqua son pantalon de pyjama pour un smoking bleu marine stylisé. Il se regarda fièrement dans le miroir, avec cette pensée en tête : " Mon Johnny, aujourd'hui, tu vas tous les surprendre, tu verras."
    Il emprunta rapidement son ascenseur silencieux à lumière diffuse, pendant qu'un bras mécanique lui affichait sur une tablette tactile une seule et unique tâche à accomplir dans la journée. Elle était représentée par un seul mot, mais qui pour lui signifiait tout : " Oubli". Comme ça, il ne risquait pas d'oublier. Niark! Bon, fini de rigoler, il arrivait à son bureau. Sa secrétaire l'attendait comme chaque matin, serrant ses dossiers contre elle, devant l'ascenseur. Il la salua d'un hochement de tête poli, et elle lui lança un regard étonné. Oui, pensa-t-il, d'habitude je te bombarde avec le programme de la journée, très chargé, et tu n'as pas le temps de prendre tes petites notes ridicules. En même temps, quand est-ce que je voudrais te révéler mon véritable emploi du temps alors que tu irais tout répéter à cette débilité de CIA? T'as de la chance d'être encore là, mais ne t'inquiète pas, je ne vais pas tarder à m'occuper de toi.
    Il s'avança jusqu'à son bureau, puis se vautra littéralement sur sa chaise qui, emportée par l'élan, tourna trois fois sur elle-même, lui flanquant un tournis certes un peu gênant mais qui lui arracha un sourire. La pôvre Susan ne devait rien comprendre. Tant pis pour elle. L'avait qu'à pas être une taupe, na. Il alluma tout ses écrans, puis s'accouda excessivement sur son bureau de façon très négligée afin d'observer le début de la manifestation. Les pauvres niais avaient déjà sorti leur immense banderole "Rendez-nous Atlanta". C'était plutôt calme pour l'instant. Puis une ou deux personnes se mirent à agiter les bras, et les autres suivirent, hurlant de plus belle. Ils avaient envie de mettre l'ambiance apparemment. Il jetait de temps en temps des regards à Susan qui ne semblait pas savoir quoi faire, et se tortillait sur place, un peu embarrassée. Elle n'avait pas l'habitude de voir son patron aussi mou et feignant. La journée risquait d'être longue.
avatar
Lola MargingAdmin

_________________

My coulour is Pinkblue
Messages : 147
Arrivée à New York : 02/01/2012
Age : 22
Localisation : Où je suis? Où je suis... Tiens, c'est une bonne question ça.

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation Mar 2 Oct - 19:53

    C'est pas vrai, Steven! Je ne savais pas si c'était une manie, malédiction ou je ne sais quoi d'autre encore, mais il semblait qu'on ne puisse pas pouvoir se rencontrer, normalement, sans se rentrer dedans. Comme quoi!
    Enfin, c'est pas que, mais ça commençait à devenir presque lassant. Surtout que cette fois-ci, mon gobelet de café en avait payé les frais.

    Lola! Si je m'attendais à ça! J'espère que je ne t'ai pas fais mal! Je suis vraiment pas doué. Cette journée commence bien. Je suis vraiment désolé attend je vais te racheter un café.

    Ça pouvait paraître bizarre en dépit de la situation, mais, tandis que je m'époussetais, je ne pu m'empêcher de sourire devant la panique du jeune homme. Lorsque j'y repensais, je crois que ça me faisait du bien de me trouver là, avec lui, même si j'aurais préféré le retrouver dans des circonstances plus...calmes? Normales? En sortant de chez moi, tout à l'heure, j'avais le moral dans les chaussettes, une angoisse étrange me prenant à la gorge, et surtout...l'envie d'être seule, comme à mon habitude, de ne croiser personne. Je sais ce que vous vous dites. A priori, lorsqu'on va à une manifestation, on peut s'attendre à croiser du monde. Mais il n'empêche qu'on peut se retrouver au milieu d'une foule immense, tout en étant seul, au fond. Et ça, j'en savais quelque chose.

    Pourtant, alors que le jeune homme se retrouvait là, devant moi, je me dit que sa compagnie était agréable. Son énergie et son enthousiasme étaient décidément contagieux, et je devait avouer que ça me plaisais. Ça faisait tellement longtemps que j'avais perdu le peu d'enthousiasme que j'ai pu avoir, j'avais vraiment besoin de me changer les idées. Pour tout dire, tout cela me paraissait étrange. Depuis mon entrée à l'université, mis à par Magda, qui avait eu du mal à m' "apprivoiser", j'avais plutôt tendance à éviter les gens. Qui eux aussi m'évitaient de toute façon. Cependant, depuis quelques temps, j'avais fait tellement de rencontres, que j'avais fini par m'entendre avec des personnes que jamais je n'aurais osé aborder de moi-même. Pour ce qui était de Steven, et bien on peut dire qu'il avait tout fait pour s'imposer.

    Oh, euh... Non je n'ai rien, ne t'inquiète pas, tout va bien. Décidément, ça devient une habitude! Et pour le café, ce n'est pas la peine, vraiment!


    Mais à partir de ce moment-là, Steven n'écoutait plus. Oh non, ce n'était pas par impolitesse! Mais parce qu'il s'en fichait. Entêté qu'il était, lorsqu'il avait une idée en tête, impossible de l'en défaire. Il voulait me racheter un café, et il paraissait déterminer à le faire. Malgré mes vives protestations, il insistait, et je finit par abandonner et me laissait traîner dans un petit établissement.

    Quelques minutes plus tard, et chacun un gobelet de café fumant à la main, nous marchions rapidement en direction de Central Park. Ce n'était pas tout, mais avec tout ça, on risquait vraiment d'arriver en retard à la manif'. Une fois arrivés, je fut frappée par la foule dense qui obstruait le passage. Je me rapprochai sensiblement de Steven, de peur de le perdre de vue. Et je devait avouer que la foule m'angoissait. J'avais peur de m'y perdre.

    A travers une trouée, j'aperçus Roman, en compagnie de...Luna? Qu'est-ce qu'ils faisaient tout les deux? A bien y voir, ils paraissaient se poser la même question. En effet, Roman se faisait littéralement agresser. Je le plaignait presque. Luna était une fille parfaitement sympathique, lorsqu'on parvenait à la cerner.

    Je leur souhaitait silencieusement bonne chance, tandis que je me serrais plus encore contre Steven, à mesure que la foule se refermerait plus étroitement sur moi. Jusqu'à ce que je lui marche sur les pieds. Je m'écartais promptement et balbutiai quelques mots d'excuse.

    Excuse-moi, je suis désolée, mais...tous ces gens autour, de moi, je déteste ça. Ça commence sérieusement à m'angoisser.


    Je grimaçai. J'aurais préféré que ma vieille phobie évite de ce manifester ce jour-là. C'était bien ma veine.
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation Jeu 4 Oct - 5:22


❝ La manifestation ❞

Le sac de sable se balança de droite à gauche, d'avant en arrière, frappé à un rythme très irrégulier par les petits poings bandés d'une blonde toute aussi petite. Ses mains n'appréciaient pas la compression du gant de boxe, et son corps rejetait tout équipement de protection mis à sa disposition, si bien qu'elle se défoulait sur ce pauvre instrument d'entraînement sans casque ni gants. À quoi bon ? se disait-elle, puisqu'aucun adversaire ne se trouvait en face d'elle. Quoique même si ç'avait été le cas, elle n'aurait pas choisi de bénéficier d'une protection supplémentaire que l'étaient les bandages enroulés autour de ses mains pour lui éviter de saigner en frappant trop souvent sur le sac de sable. Il était déjà tôt dans la matinée, mais Apple se trouvait déjà sur le terrain d'entraînement, incapable de dormir plus à cause du millier de pensées qui lui tiraillaient l'esprit, dont la moitié se dirigeaient vers sa jumelle fraîchement découverte quelques années plus tôt. Jamais elle ne se ferait jamais à l'idée que sa mère avait osé lui mentir pendant tout ce temps, et jamais elle ne saurait apprécier Wendy à sa juste valeur, aussi adorable soit-elle. Qu'elles aillent au Diable toutes les deux, ça m'fera des vacances... répétait Apple tandis que ses poings frappaient de plus en plus fort. Ce besoin de se défouler, le sac le satisfaisait largement, si bien qu'elle se stoppa après deux bonnes heures. Elle regarda l'horloge : neuf heures. Winnie resta à la fixer pendant cinq bonnes minutes, avec cette vague impression d'avoir oublié un détail important. Elle pencha la tête de côté et se répéta l'heure en boucle, jusqu'à ce que l'illumination arrive enfin.

Apple « La manif' ! Elle commence bientôt ! »
La jeune fille remballa ses affaires en quatrième vitesse et monta les marches à quatre, déboulant dans le couloir, manquant de percuter son frère qui passait par là. Nate la regarda un instant, surpris par un tel empressement, avant de lui faire une remarque stupide : « T'as vu un fantôme ou bien... ? » à laquelle la blonde répondit un rapide « Ahah, t'es marrant toi. Bouge du passage j'ai une manifestation à faire moi ! » Après quoi elle s'éclipsa sans laisser à son aîné le temps de lui faire une remarque à propos d'un tel soulèvement de la part des étudiants. Elle monta à nouveau les escaliers, croisa son père sur la route et fila dans la salle de bain. À l'aide d'un panneau électronique, elle somma son Gentleman de lui apporter des vêtements de rechange et se savonna le plus vite qu'elle put. Pas facile de se préparer avec empressement, pour assister en plus à un événement qui ne l'intéressait pas plus que ça. Pourquoi y allait-elle alors ? Aucune en particulier, si ce n'était de retrouver du monde avant la fin de l'année, ou parce qu'elle aimait les révoltes en tous genres, et qu'elle ne voulait pas rater ça. L'étudiante sortit de la cabine, enfila les vêtements apportés par son Gentleman et se sécha rapidement les cheveux qui se mirent à boucler, comme à leur habitude. Sans prendre le temps de se coiffer ni de se maquiller, Apple sortit de la salle d'eau et dévala les escaliers vers l'entrée où elle enfila ses bottines et sa veste en cuir. Prête à sortir, la jeune fille prévint les mâles de la famille en hurlant un « PAPAA ! NAATE ! JE SOOOORS ! » puis claqua la porte... direction Central Park !


En vérité, Apple n'avait pas tellement réfléchi en venant pour cette manifestation. Elle avait pensé à quelque chose de facile, rien de bien violent ni alarmant... c'était sans compter les millions d'étudiants de New-York venus chercher des renseignements quant aux disparitions mystérieuses de villes entières dans toute l'Amérique. Les gens, guidés par leur volonté de savoir, se bousculaient de tous les côtés, se hurlaient dessus, s'insultaient... bravo la solidarité. Et on est sensés être dans le même camp... ? pensa la jeune fille alors que deux beaufs se hurlaient dessus à deux ou trois mètres d'elle. Pour un peu, elle croirait être en train d'assister à un match de football pendant lequel deux supporters en viendraient aux mains pour savoir laquelle de leurs équipes favorites allait remporter la victoire. Ce comportement puéril la révoltait, et ce même si elle le faisait très régulièrement. La jeune fille se fit soudainement emporter par la foule, si bien qu'elle finit par se retrouver coincée entre tous ces adolescents, incapable de trouver une sortie. Puis près d'elle, un garçon bouscula une fille, la faisant tomber en plein milieu de la foule. Évidemment, les gens n'allaient jamais s'arrêter, c'est pourquoi Apple s'approcha d'elle du mieux qu'elle le put, et attrapa le premier venu par le col. « Tu vois pas qu'il y a quelqu'un là, espèce de sale bouffon ?! Vire de là ! » Il la regarda d'un air choqué et détala comme un lapin vers un autre coin de la manif. Bon, il ne devait pas être si méchant que ça... Winnie aida la jeune fille à se lever et soupira.

Apple « Ça va, rien de cassé ? »
avatar
Steven Palmer
Messages : 31
Arrivée à New York : 10/02/2012
Age : 20

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation Jeu 4 Oct - 17:04

Oh, euh... Non je n'ai rien, ne t'inquiète pas, tout va bien. Décidément, ça devient une habitude! Et pour le café, ce n'est pas la peine, vraiment!

Comme à son habitude le jeune homme insista pour le lui racheter. Têtu comme il l'étais lorsqu'il avait une idée derrière la tête personne ne pouvait rien faire. Borné vous dis-je! Steven entraîna son amis dans le café au coin de la rue et commanda un café pour chacun. Le Barman le leur servit et le jeune homme paya l'addition. Ils sortirent de nouveaux et reprirent le chemin de Central Park qui n'était plus loin. Le jeune homme se sentait ragaillardi. Envolée la fatigue des jours précédents. Remonté le moral qui était coincé dans les chaussettes. Le soleil brillait à nouveaux dans son coeur et il pouvait enfin respirer.

Tout en marchant il but son café encore chaud. Ils atteignirent enfin le lieu de la manifestation. Bien qu'ils soient arrivés plus en avance (record pour lui 10 minutes avant le début!!) qu'en retard il y avait déjà un monde fou. Une multitude d'étudiants se bousculaient allègrement formant ainsi une foule compacte, véritable marée humaine. Il ne put s’empêcher de sourire en voyant que Lola se rapprochait de lui. Le jeune homme appréciait particulièrement sa compagnie. IL avait encore plus envie de rire, de plaisanter, de la faire rire bref qu'elle se sente bien avec lui! Il entraîna la jeune fille vers la foule et elle se serra plus encore contre lui. Le jeune homme entreprit de leur frayer un passage vers le coeur de la manifestation. Passage en force peu apprécié et ponctué d'innombrable jurons en tous genres. Cette traversée ne plaisait apparemment pas à Lola qui à force de le prendre pour un je-ne-sais-trop-quoi, peut-être une peluche que l'on serre fort lorsque l'on a peur, elle li écrasa les pieds manquant de peu de le faire trébucher.

Excuse-moi, je suis désolée, mais...tous ces gens autour, de moi, je déteste ça. Ça commence sérieusement à m'angoisser.

Il l'avais remarqué. et c'était plutôt gênant étant donné qu'ils était vraiment au milieu de cette foule hurlante.

C'est pas grave! Ne t'en fais pas ils en ont vus d'autres! Mais si tu veux on peux aller sur le côté pour que tu puisses respirer.

Il préféra attendre qu'elle lui donne son accord ou son refus pour reprendre leur chemin. Steven se contenta simplement d'écarter discrètement les étudiants autour d'eux avec des petits coups, ménageant ainsi un espace autour d'eux et par la même occasion les nerfs de Lola. Il se prit bine des regards noirs, mais peu lui importait tout ce qu'il voulait c'était que la jeune fille ne se trouve pas mal.
avatar
Kiddy PalmerAdmin

_________________




Meine Farbe ist: LightSeaGreen
Messages : 138
Arrivée à New York : 21/09/2011
Age : 20

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation Ven 5 Oct - 16:40

Magda commença à agiter ses bras en tout sens faisant par la même occasion bouger leur bannière en tout sens, si bien que Kiddy eut bien du mal à la retenir. Mais malheureusement Jade ne les vit pas et les autres manifestants se mirent à crier de plus belle imitant Magda en levant bien haut leurs bras cachant ainsi la vue aux deux jeunes filles qui en plus n'étaient pas favorisée par leur taille. Magda se retourna vers elle et lui adressa une magnifique grimace.

"Désolé, c'est pas grâce à moi qu'on va la retrouver..."

En effet Kiddy commençait à douter que Jade puisse les retrouver. certaines occasions se ne présentent qu'une seule fois. C'est à nous de les saisir et de sentir que le moment est venu. Le moment de quoi se demanda-t-elle? Qu'est-ce qu'elle racontait? Pourquoi commençait-elle à se sentir mal? Et quelle était cette inquiétude qui sournoisement lui serrait le coeur? Ne sachant pourquoi toutes ces questions bizarres la tourmentaient elle les repoussa dans un coin de sa tête essayant de ne plus y penser. Dur, dur...

Ayant retrouver le sourire elle se dressa sur la pointe des pieds tentant d'apercevoir une certaine personne. Non aucune tignasse blonde et ébouriffée haut perchée. Dommage elle aurait bien voulu le présenter à Magda. Kiddy était très curieuse de voir comment ces deux caractères opposés réagiraient à leur contact. Quoique elle avait bien réussi à démasquer en lui le jeune homme sympathique qu'il cachait soigneusement. Et elle devait bien l'avouer elle adorait le taquiner. c'était juste hilarant de voir ses mimiques étonnées, agacées il en avait de si drôles! Et d'accord d'accord, ça la faisait bien rire de le voir s’emmêler les pinceau dans ses réponses aux questions de la jeunes filles du genre: Mais je te jure!! Tu me nan... je ... tu... enfin voilà quoi!! Tu m'*mm*rd*!! Tordant!!

Elle se rendit compte qu'elle riait toute seule. Discrètement bien sûr mais ces ricanements n'avaient pas manqués d'attirer l'attention de Magda qui la regardait avec des yeux ronds. Mais qu'est-ce qu'elle a encore?
Kiddy lui sourit et lui lança joyeusement:

T'en fais pas je vais toujours aussi bien!! Mais ça m'arrive souvent de rire toute seule! Un peu plus et on me prendra pour une folle. Tu m'imagine dans un asile avec des fous? Ça pourrais être marrant!! Enfin bref j'arrête parce que vu comment tu me regarde si je continu tes yeux vont te rouler hors des orbites si tu continu à les écarquiller ainsi!

Et puis elle s'imagina quelqu'un ayant perdu ses yeux, à quatre pattes par terre tâtonnant un peu partout autour de lui; tentant vainement de les retrouver. L'image était comique et elle explosa de rire. Un de ces fou rire qu'on ne peut maîtriser. Elle riait tellement que les étudiants qui les entouraient se retournaient et la regardaient eux aussi avec des yeux de merlan frit ce qui la faisait encore plus rire. Ses abdos malmenés crièrent grâce et elle se calma. Jusqu'à que son esprit tordu lui montre ledit malchanceux qui recherchait désespérément ses globes oculaires mettant la main dessus et sentant la matière gluante, visqueuse lui collant aux doigts, molle(et tout plein d'autres adjectifs bien appétissants) s'enfuit en hurlant. Mais comme le pauvre ne pouvait y voir grand chose il se prit arbres, humains, bancs, en pleine face. Evidemment vous devinez la suite mais elle pouffa de nouveau, repartant de plus belle. Secouée par ce rire infernal, tout son être tressautant au rythme de ces éclats incontrôlés, la bannière su'elle tenait à bout de bras bougeait elle aussi en tous sens. Et Magda ne put la retenir seule si bien qu'elle termina sa course sur la tête de leurs voisins qui n'eurent pas l'air d’apprécier un tel cadeau empoisonné. La jeune fille n'avait rien remarqué et Magda lui envoya un coup dans les côtes. Pleurant de rire Kiddy se tourna vers elle les mains pressées sur le ventre tellement elle avait mal à cause de rire. (Je suis bien d'accord elle est folle)

Bah qu'est ce que tu as Magda? J'ai raté un épisode? Et par pitié arrête de me regarder comme ça! Je sais pas fais quelque chose, ferme les yeux!!

Elles réussirent tant bien que mal à réparer les bêtises de la jeune fille, et les étudiants énervés arrêtèrent leur protestations. Kiddy avait retrouver la maîtrise d'elle même et se demandait comment elle avait fait pour partir dans un tel délire. Mouis peut-être qu'elle ferait bien d'aller chez un docteur. Juste pour voir. Après ce moment d'euphorie, elle avait resongé à l'absence de Jade. Avait-elle trouvé meilleure compagnie que la leur? Magda et elle n'était-elle plus digne d'être ses amies? Beaucoup de questions sans réponses. D'autant plus que Magda aussi ne l'avait pas revu depuis des semaines. Bizarre. Généralement on se croisait souvent dans l'université. Et même dans le campus. Surtout que Kiddy et Jade avaient le même âge, ainsi leur chambre était proches. La jeune fille avait frapper plusieurs fois à sa porte mais elle n'avait obtenu aucune réponse de sa part. Elle avait même poussé l'audace jusqu'à questionner Mickael, un ami de Jade. Mais non pas de nouvelles. Alors si elle pouvait se remuer pour les retrouver ce serait génial. La manifestation ne l'attendrait pas. Elle ainsi que tout les retardataires. (petit message subliminal à noter!)



Dernière édition par Kiddy Palmer le Mer 10 Oct - 14:47, édité 2 fois
avatar
Hannah Sanders
Messages : 99
Arrivée à New York : 01/02/2012
Age : 21
Localisation : in my world !

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation Ven 5 Oct - 18:15

Miss Sanders, vous avez un message de votre frère !

Merci Yata, mais... dis-moi... tu crois vraiment que c'était la peine de me réveiller à SIX HEURES DU MATIN POUR ME DIRE ÇA !?!?!?!

Et bien, je pensais que...

Je ne te demande pas de penser, mais de me laisser dormir ! Tu peux comprendre ça ?!?!

Oui, oui.... J'essayerai de m'en souvenir.

Je te conseille de faire plus qu'essayer, si tu ne veux pas finir à la casse plus tôt que prévu !


Yata se carapata dans la salle de bain. Je lui avais encore fait peur. Il devait sûrement rêver d'être au service de quelqu'un d'autre. Encore faudrait-il qu'un robot puisse rêver. Mais bon, on n'arrête pas le progrès.

J'essayai de me rendormir, en vain. Il pouvait être fier de lui, ce fichu robot ! Encore une matinée de gâchée ! Mais bon, puisque j'étais réveillée, autant que ça serve à quelque chose. Certes, il m'arrive souvent de ne rien faire de mes journées, bien que je sois parfaitement éveillée. Mais là, j'étais trop énervée pour rester sur place. Je bondis de mon lit, trébuchai sur mes baskets que j'avais joyeusement balancées la veille à travers la pièce, puis parvint à atteindre le placard où je stockais une dizaine de tablettes de chocolat. Je croquai férocement dans une barre, puis, la bouche encore pleine, je visionnai le message de mon frère.

Hello sister ! Ça l'air de chauffer à New York ! Fais attention à toi ! Allez, à bientôt !
J'hallucine. Yata m'avait réveillée pour... ça ! Quatre malheureuses phrases de rien du tout ! En plus, je ne voyais absolument pas de quoi parlait Stephen. New York se portait très bien !

Par pur esprit de contradiction, je décidai d'aller faire un tour. Mais avant, je me préparai un petit-déjeuner royal : montagne de tartines beurrées, trois verres de jus de fruit, deux bananes et sept spéculoos. Ce n'était pas un petit-déjeuner américain, je sais, mais mon sang français me trahit. Je mis bien trois-quarts d'heure à avaler tout ça, tout en écoutant Fantaisies, le meilleur album du groupe Metric, à mon humble avis.
Tout en chantant à tue-tête Everybody everybody just wanna fall in love, j'enfilai en bondissant un slim bleu pétrole et un t-shirt blanc orné de tâches de peinture vert pomme et rose fluo. Pour ceux qui seraient en train de se dire "ah ouais, classe l'effet graphique !", je vous arrêt tout de suite : j'ai juste bêtement mis de la peinture dessus, avec mon adresse légendaire (sentez l'ironie !). A la base, c'était un haut blanc basique. Je passai par-dessus une chemise ouverte à carreaux noirs et dorés. Plus que mes baskets jaunes à paillettes à chausser et ma queue-de cheval à nouer avec un élastique bleu électrique, et j'étais fin prête. Mes écouteurs vissés dans les oreilles, je sortis de ma chambre puis quittai le campus pleine d'énergie. Je me promenais au hasard des rues quand je fus attirée par une foule compacte scandant des slogans. Je ne parvenais pas à distinguer ce qui était crié, c'est pourquoi je me rapprochai, curieuse. Après tout, les rockeurs sont des rebelles en puissance, non ? Un jeune de mon âge s'approcha et me dit :

Salut, c'est super de venir manifester ! Tiens, enfile ça !

Il m'enleva ma chemise de force puis m'obligea à enfiler son t-shirt par-dessus celui que je portais déjà. C'était un t-shirt à message défilant, un de ces nouveaux vêtements intelligents qui vous permettent d'écrire ce que vous voulez. le mien affichait : Rendez-nous Atlanta ! G4Good doit d'expliquer !. Je compris avec effroi que c'était aujourd'hui qu'avait lieu la manifestation. Oui, vous avez bien lu, celle à laquelle j'avais juré de ne pas aller. Et voilà que j'y étais, et avec ce t-shirt en plus ! J'essayai de fendre la foule en sens inverse avec beaucoup de difficultés, apercevant ici et là des têtes connues. J'avais presque franchi le barrage quand quelqu'un me tapa sur l'épaule. je me retournai vivement et vit...

Peter ?
avatar
Lola MargingAdmin

_________________

My coulour is Pinkblue
Messages : 147
Arrivée à New York : 02/01/2012
Age : 22
Localisation : Où je suis? Où je suis... Tiens, c'est une bonne question ça.

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation Lun 8 Oct - 20:36

    Steven avait parut se rendre compte que quelque chose clochait. Je cru que j'allais mourir de honte. Nan mais pour qui je devais passer, moi, terrorisée par la foule, qui décide de se rendre à une manifestation. Je sais pour quoi je devait passer à ses yeux, une parfaite imbécile. Bon, c'est bien beau de s'apitoyer sur son sort, mais il fallait d'abord que je parvienne de nouveau à respirer.

    C'est pas grave! Ne t'en fais pas ils en ont vu d'autres! Mais si tu veux on peut aller sur le côté pour que tu puisses respirer.


    En attendant une réponse, il écarta discrètement les étudiants qui se pressaient autour de nous. Je trouvais ça adorable de sa part. Je tentais de reprendre consistance, histoire de cacher mon angoisse, avant de lui répondre.

    Oui, j'aimerais bien, je crois que ça me ferais vraiment du bien de respirer un peu.


    Joignant le geste à la parole, je me frayait un chemin à travers la multitude d'étudiants. Je remarquait que Steven me suivit. Quelque part, cela me rassura, je n'avait pas envie de me retrouver seule au milieu de tout ce monde. A mis chemin, je me retournai un instant vers lui, un fin sourire sur les lèvres.

    Merci, c'est vraiment gentil.


    Je n'attendis pas qu'il me réponde et reprit mon chemin vers « la lumière », le jeune homme à ma suite. Une fois éloignée de la foule, je m'adossai à un arbre et soupira bruyamment. Nous n'étions pas seuls, il y avait encore quelques jeunes gens qui discutaient avec excitation autour de nous. Cependant, nous pouvions y voir à plus de dix mètres, et nous n'étions pas comprimés par l'attroupement.

    Cette distance m'ôtai aussitôt d'un poids. Je me sentais mieux. J'attendis encore quelques instants, profitant de cette « quiétude ». Puis, je jetais un regard inquiet à Steven. J'imaginais sans mal que je venait de passer pour une idiote. De toute façon, il faudrait bien que j'y retourne à un moment. En espérant que ce ne soit qu'une crise de panique passagère.

    Je suis désolée, Steven. Je ne sais vraiment pas ce qu'il m'a pris.
avatar
Steven Palmer
Messages : 31
Arrivée à New York : 10/02/2012
Age : 20

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation Mer 10 Oct - 15:17

Oui, j'aimerais bien, je crois que ça me ferais vraiment du bien de respirer un peu.

Sur ces mot la jeune fille entreprit de fendre le flot d'étudiants. Naturellement le jeune homme la suivit. Il n'était pas imaginable qu'il la laisse seule. C'était lui qui l'avait mise mal à l'aise en voulant ganer le centre du parc et il en éprouvait une certaine culpabilité. Ils auraient pu rester au fond. la jeune fille était toute pâle. Elle se retourna et lui sourit gentiment. Steven ne put s'empêcher de trouver ce sourire ravissant.

Merci, c'est vraiment gentil.

Elle avait l'air rassurée qu'il la suive. Ça pouvait toujours servir d'avoir un grand garçon à côté de soit. Enfin les deux jeunes étudiants atteignirent un endroit calme en périphérie de l'agitation croissante secouant le parc. Lola s'appuya à un arbre en soupirant. Elle reprit doucement des couleurs. Steven respectant son silence, s'occupa en regardant les quelques groupes qui discutaient vivement autour d'eux. la plupart parlaient de la disparition des villes, des gentleman et de leur implication dans ces étranges disparition. les avis étaient très différents.

Je suis désolée, Steven. Je ne sais vraiment pas ce qu'il m'a pris.

Il avait bien envie de lui dire que cela ne l'avait pas du tout gêné, d'autant plus que le fait de le sentir serrée contre lui ne lui avait pas déplu. Ces quelques minutes lui avaient semblé à la fois longues mais aussi trop courtes. Jamais auparavant... Steven mais qu'est-ce que tu racontes?? se dit-il à lui même. Il essaya de se raisonner et regarda la jeune fille, toujours appuyée au tronc de l'arbre. Il se surpris à peser que l'arbre avait bien de la chance.

Euh...

Tellement étonné par ses propres réflexions il ne ses souvenait plus de ce qu'elle venait de dire. Steven n'en revenait pas. Comment se faisait-il qu'il soit ainsi perturbé? Il n'en savait rien. Ou peut-être préférait-il ne pas le savoir. Finalement après avoir fait travailler ses méninges retrouva le fil de la conversation.

Tu sais chacun à ses petites angoisses, qui parfois se rapprochent plutôt de phobies c'est vrai. Tout ça pour dire que tu n'as pas à être embêté. Et puis on est bien là. Au moins on est sûr d'être tranquille!


Steven réfléchit. Il essayait de trouver ce qui lui faisait vraiment peur. Rien de bien partiulier. Bon c'est vrai il devait bien l'admettre, mais il avait horreur des fleurs depuis que... Peu importait. Mais cette répulsion il n'était pas prêt à la dévoiler à tous le monde. on a beau savoir que le ridicule ne tue pas, c'est quand même mieux de ne pas le provoquer.


Dernière édition par Steven Palmer le Mer 17 Oct - 15:29, édité 3 fois
avatar
Sun Roswood
Messages : 43
Arrivée à New York : 03/11/2011
Age : 19
Localisation : Ici et là, entre partout et nulle part

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.moonlightshadoww.forumactif.org
MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation Dim 14 Oct - 17:00

Mademoiselle, il faut vous réveiller ! me murmura à l’oreille un elfe aux longs cheveux blonds. Il tenait un arc dans sa main droite et son carquois pendait dans son dos. A ses côtés se tenaient un vieux magicien vêtu de gis avec une longue barbe, et un hobbit aux cheveux ondulés. Ils me regardaient tous, attendant visiblement une réponse de ma part. Et soudain, je m’écriai :
Hein ?!?

Mademoiselle ! Tout va bien ?
Je me réveillai en sursaut. Antarès était penché au-dessus de moi. Ce n’était qu’un rêve. Je n’aurais pas dû regarder Le Seigneur des anneaux la veille.

Je me levai tranquillement. Un doux rayon de soleil illuminait la chambre et dessinait des tâches de lumière sur le sol. Un rossignol chantait, on se serait cru dans un vrai conte de fées. A un détail près : ce robot, toujours planté devant moi. Je le fixai longuement. Avait-on vraiment besoin de ces machines ? Le progrès était une bonne chose, mais il fallait faire attention à ne pas devenir dépendant. Les Gentlemen étaient des petites merveilles de technologie, mais je ne pouvais décidément pas les aimer.

Antarès commença à préparer mon petit-déjeuner. Je me précipitai vers lui et lui arrachai mon bol des mains. J’étais encore capable de me verser des céréales toute seule, non mais ! Tout en le foudroyant du regard, j’avalai une demi-douzaine de cuillères de Pétales de maïs sans sucre sans matière grasse parfaitement dég*eulasses. Je croquai dans une belle pomme verte puis me dirigeai vers la douche. Cinq minutes plus tard, j’en ressortis. Je n’étais pas le genre de fille à passer des heures devant sa glace à essayer quinze rouges à lèvres différents, ayant sensiblement la même teinte mais portant tous un nom différent : « grenat », « écarlate », « carmin » et j’en passe. Moi, trois minutes sous l’eau et un coup de brosse me suffisaient. Ce n’était pas parce que j’étais blonde que j’étais superficielle. Hé ho, stop cliché !

J’ouvris mon placard. Impeccablement rangé, comme d’habitude. Antarès le faisait toujours. Fichu robot. D’ailleurs, quand don parle du loup… Antarès s’approchait dangereusement de mon placard. Je voyais très bien où il voulait en venir. Il voulait me choisir mes vêtements. Mais il m’avait déjà fait le coup, et il n’était pas question que je me fasse avoir une deuxième fois. Alors qu’il s’apprêtait à me sortir une jupe noire (beurk ! une couleur foncée ! quelle horreur !), je le pris de court : je passai sous son bras levé, attrapai en vitesse une robe blanche à manches courtes qui s’arrêtait juste au-dessus du genou et une veste courte vert claire, esquivai Antarès qui tentait de me barrer le passage puis courus à l’opposé de la pièce et enfilai mes vêtements. Alors que mon robot s’approchait, je saisis un chapeau blanc et me précipitai vers la porte. Laissant Antarès à sa déception de ne pas avoir pu m’aider, et donc avec le sentiment de ne pas avoir accompli son devoir et d’avoir échoué dans sa tâche, je sortis de ma chambre. Je fermai la porte brusquement et m’y adossai. Je pouvais enfin respirer.

Quelques étudiants du campus qui traînaient dans les couloirs me regardèrent bizarrement, me prenant sans doute pour une folle. Mais comment leur expliquer que essayais d’échapper à un robot maniaque ? Quand on pense qu’ils étaient là pour nous rendre servie, difficile de comprendre pourquoi ils m’effrayaient, ces Gentlemen.

Étrange… Les étudiants continuaient à me fixer. Qu’est-ce qu’il y avait ? Ils n’avaient jamais vu de fille ? Mais pourquoi me regardaient-ils comme ça, avec les yeux baissés ? Je regardai vers le sol à mon tour. Et je compris. Ce n’était pas le plancher qu’ils fixaient : c’étaient mes pieds ! Car comme une grosse c*nne, j’étais sortie pieds nus ! Il fallait que je retourne à l’intérieur ! Mais comment éviter Antarès ? Il allait falloir être très prudente.

J’ouvris la porte avec précaution. Un instant, je crus qu’elle allait grincer, mais elle n’en fit rien. A pas de loup, j’entrai dans la pièce. La veille, j’avais abandonné mes ballerines au pied de mon lit. La tâche allait être rude. Guettant le moindre bruit, j’avançai pas à pas. Alors que mon lit n’était plus qu’à un mètre, un craquement se fit entendre. Je bondis. Antarès se tenait devant moi. Effrayée, je reculai. Je trébuchai sur une des fameuses chaussures et m’étalai sur le lit. Alors que je pensais que s’en était fini de moi, Antarès se baissa et ramassa mes ballerines qu’il me tendit.
Je suppose que c’est ce que vous étiez revenue chercher ? Tenez.
Je les pris en grommelant un merci et partis aussi vite que j’étais venue. Je me sentais ridicule.

Une fois chaussée, je sortis du campus en évitant les autres étudiants. Avec tout ça, j’étais en retard pour la manifestation. Je courus à travers New-York et arrivait enfin au lieu de rendez-vous. La rue était déjà bondée. J’étais bonne pour ne rien voir, malgré ma taille plutôt grande pour une fille. Je tentai de me frayer un chemin dans la foule compacte, quand un garçon m’interpela.

Ça te dérangerais de tenir cette banderole avec moi? Si tu ne veux pas je demande à quelqu'un d'autre ce n'est pas un problème.

Étant de nature plutôt serviable, je n’allais pas refuser. Et puis il était plutôt mignon, alors je n’avais aucune raison de refuser.

Bien sûr, je vais t’aider !

J’attrapai un côté de la banderole et me mit à avancer r son rythme. Plus je le regardais et plus il me rappelait quelqu'un. Mais oui, Luna ! Cet air tristounet et désespéré, je ne le connaissais que trop bien !

Heu… Tu es sûr que ça va ? T’as pas l’air dans ton assiette, là… Oups, désolé, je ne devrais pas me mêler de tes affaires, en plus je ne sais même pas comment tu t’appelles ! Moi, c’est Sun, enchantée !

J’attendis sa réponse, tout en essayant de ne pas me faire écraser mes petits petons.

[PS : Après avoir relu ma présentation, je me rends compte que j'y ai écrit que je ne vivasi pas au campus. Oubliez ça, j'y suis !
PPS : Enfin, j'ai réussi un pavé !]
avatar
Matt Stevenson
Messages : 51
Arrivée à New York : 13/03/2012

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation Mar 16 Oct - 16:54

Bien sûr, je vais t’aider !
Heu… Tu es sûr que ça va ? T’as pas l’air dans ton assiette, là… Oups, désolé, je ne devrais pas me mêler de tes affaires, en plus je ne sais même pas comment tu t’appelles ! Moi, c’est Sun, enchantée !


La jeune fille avait attrapé un pan de la banderole avec enthousiasme, et après l'avoir regardé intensément elle lui avait posé cette question quelque peu indiscrète. Matt ne put retenir un léger soupir. Voilà que cela recommençait. Pourquoi ne pouvait-on pas le laisser seul, le temps qu'il épanche sa peine? Comment pourrait-il oublier si chaque personne qui croisait son regard triste ravivait en lui ces sombres souvenirs? IL avait réussis à ne plus y penser les jours précédents. Il avait réussis à ne plus voir qu'elle. Elle... Matt se mordit la lèvre et chassa tant bien que mal ces douloureux souvenirs. Il adressa un sourire qui se voulait naturel à la jolie blonde qui s'était montrée sympathique bien qu'un peu tactless. (ben oui je sais pas le dire dans ce contexte! c'est quelqu'un qui n'a pas de tact).

Ce n'est pas grave! Mais ne t'en fais pas pour moi, je sais que je n'ai pas l'air très bien mais ça ira. Je suis désolé mais pour l'instant je n'ai pas trop envie d'en parler. Il y a peu j'ai rencontré une fille qui m'a posé la même question, mais elle a tellement insisté que j'ai fini par lui parler de mes problèmes. Enfin bon je ne suis pas près de recommencer. Quelle zouave celle-là. Néanmoins j'aimerais la revoir. Elle a un enthousiasme communicatif... Oh pardon je t'embête? Je parle peut-être trop. C'est vrai que pendant un petit moment je n'ai plus parlé à personne mais bon c'est du passé tout ça. Moi c'est Matt, enchanté aussi de faire ta connaissance. Je suis en cinquième année à l'université et toi?

Un peu honteux d'avoir ainsi monopolisé la parole il se tut et se concentra sur la manifestation. les jeunes étudiants commençaient à s'agiter et le bruit devenait infernal. Matt grogna en sentant plusieurs personnes lui marcher sur les pieds et lui donner des coups de coudes. Il regretta amèrement d'avoir quitté son lit. Il se ravisa en voyant sa voisine lui lancer un gentil sourire. Non il avait bien fait de se lever sinon il n'e l'aurait sans doute jamais connue, et surtout en ces temps il avait besoin de compagnie. Et il devait bien l'avouer il la trouvait fort sympathique et il était heureux que la foule les ai poussé l'un vers l'autre. Il se sentait presque bien ce qui ne lui était pas arrivé depuis... oh longtemps. Il n'était même plus aller danser et il se promit d'y retourner le plus tôt possible. Il n'arrivait pas a comprendre pourquoi il s'était laissé aller ainsi, après tout ça arrive à tout le monde de se prendre un râteau.

La matinée passa trop lentement à son goût. Entre piétinement, cris et impossibilité de bouger il ne savait plus quoi faire pour stopper un horrible mal de tête. Heureusement pour lui, étant très grand il pouvait respirer du bon air. Enfin façon de parler. Il put faire plus ample connaissance avec Sun. Ainsi elle avait une soeur jumelle, Luna, qui ne lui ressemblait pas du tout autant du point de vue physique que du caractère, elle aimait lire, les chapeaux... et encore une quantité monstre de trucs de filles, tous plus bizarres les uns que les autres, et qui laissaient le jeune homme...comment dire... un mélange de ahuris, compatissant, étonné et un peu horrifié. Il était content d'avoir pu la connaître mais pour le moment il avait une furieuse envie de quitter la manifestation, car il commençait sérieusement à s'ennuyer.


Dernière édition par Matt Stevenson le Mar 30 Oct - 11:49, édité 1 fois
avatar
Bradin Swende
Messages : 24
Arrivée à New York : 28/08/2012
Age : 20

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation Mar 16 Oct - 17:17

Bradin dormais paisiblement. et il en profitait!! que d'émotions en l'espace de moins d'une semaine!! Il avait fait la connaissance d'une jeune fille étonnante qui avait réussi le tour de force de le démasquer, ce qu'auparavant personne n'avait pu faire. Oh bien sûr elle était têtu, borné et tellement embêtante quand elle s'y mettait, mais il devait bien le reconnaître il la trouvait sympa. Et ok, ok elle était aussi super jolie. Mais bon jusque là rien d'exceptionnel, il y avait tellement de jolies jeunes filles sur la terre. Mais elle n'en abusait pas.
Ainsi donc il profitait de sa nuit. mais à 7 heure, oh quel malheur une voix légèrement métallique retentit à travers la pièce tel un arrêt de mort.

Monsieur il est 7h00. Levez-vous rapidement si vous ne voulez pas être en retard à la manifestation, ce que bien sur vous ne voudriez en aucune cas...

Le jeune homme détestait ce foutu robot. Qu'est-ce qu'il avait à s'imiser ainsi dans sa vie? Il lui donnait des ordres certes toujours poliment, mais sa voix suave donnait une impression de méchanceté dissimulée. Et il ne supportait pas la dissimulation, le mensonge, le tromperie et le paraître.

Oh toi ta bouche! et d'abord qu'est ce que vous avez tous avec cette manifestation?


En effet tous le monde parlait de cette manifestation. Ou qu'il se trouve que ce soit dans la rue, dans un café ou même (et surtout) à l'université, c'était le principal sujet de conversation. Il ne comprenait pas pourquoi. Une manifestation c'est normal non? certes les raisons de ce rassemblement étaient très étranges et graves mais il ne considérait que ce n'était pas le peine d'en faire autant. A contre-coeur le jeune homme déplia sa longue silhouette et sortis de son lit. Pff saleté de robot. un coup d'oeil par le fenêtre voisine du lit, mauvais temps, quelle poisse pour aller à cette manifestation. A vrai dire, il ne se voyait pas du tout au milieu de tout ces étudiants excités hurlant des slogans débiles et brandissant des pancartes au dessus de leurs têtes. Ridicules. Plus il y pensait et plus il en était écoeuré. Bradin se dirigea vers la salle de bain et prit une raide douche avant de s'habiller d'un jean et d'un T-shirt noirs, un sweat à capuche et une veste en cuirs vinrent finaliser sa tenue. Il sauta dans une paire de baskets qui traînait près de la port et sortit de sa chambre du campus en claquant la porte. les marches descendues comme à son habitudes quatre à quatre et il se retrouva dans la rue.

Il était seulement 7h45 et la manifestation ne commençait qu'à neuf heure. Il avait donc du temps devant lui. Ne sachant trop que faire il marcha pendant un moment sans faire attention à la direction qu'il prenait. Finalement il se jucha sur une barrière en haut d'une série d'escaliers. Brad enfila son casque et choisit une musique de two steps from hell. Il avait toujours aimé leurs morceaux. C'était apaisant, et lui permettait de réfléchir. Et là il avait bien besoin de réfléchir.sa grande question était; allait-il se rendre à la manifestation? Quelques jours auparavant Kiddy lui avait rabâché les oreilles, essayant à tout prix de le convaincre de s'y rendre. Selon elle c'était inacceptable d'accuser les robots. Mais au contraire Bradin ne les aimait pas, mais alors pas du tout. Finalement il fini par somnoler, surement à cause du réveil brutal et bien trop matinal à son goût. Brad sortit de cet était mi-conscient au bout d'un dizaine de minutes car il failli bien tomber de son perchoir. tout en grommelant il en descendit et prit la direction de Central Park car il était presque neuf heure. Il serait sûrement en retard, ce qui était plutôt dans ses habitudes. Mais un fois qu'il y fut parvenu, il fit demi-tour aussi sec. Trop de cris, de monde, trop de trop.... Il ne l'aurait pas supporter c'est pourquoi il préféra courir et mettre le plus de distance entre lui et ce lieu pollué. A bout de souffle il s'assit sur un banc et vit en face de lui un écran géant qui retransmettait me déroulement de la manifestation. Au moins il ne louperait rien de vital.


Dernière édition par Bradin Swende le Mer 24 Oct - 16:07, édité 3 fois
avatar
Lola MargingAdmin

_________________

My coulour is Pinkblue
Messages : 147
Arrivée à New York : 02/01/2012
Age : 22
Localisation : Où je suis? Où je suis... Tiens, c'est une bonne question ça.

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation Jeu 18 Oct - 18:44

    Je baissai la tête et fixait le sol en me mordillant la lèvre. Décidément, cette sensation de gêne ne voulait pas s'en aller! Qu'est-ce que c'était frustrant, et tellement désagréable.
    Mais plus que tout, je craignais l'image de moi que je venais de donner à Steven. J'avais peur de son regard. Et ça, ce n'était pas normal.
    Depuis toujours, je me fichais bien de ce que les gens quels qu'ils soient, le monde entier, puisse penser de moi. Étant de nature solitaire, tout cela m'était totalement égal, et ne m'empêchait pas de vivre, au contraire. Pour la première fois, je me surpris à surveiller mon comportement, réfléchissant à ce que je faisais, de peur de paraître stupide. Je n'en avais pas l'habitude, et je n’appréciais pas forcément.
    Je me forçais à me détendre. Après tout, qu'est-ce que ça pouvait bien me faire ce qu'il pouvait penser de moi? Ça m'était égal, non? En quoi était-il différent d'un autre?

    Je fermai les yeux et tentai de vider mon esprit. Quand j'y repensais, j'étais bien là. A l'écart des gens, de la foule. Si je faisais abstraction du bruit, j'avais presque l'impression d'être seule, ce qui eu pour effet de me détendre automatiquement.
    Je rouvris alors les yeux. Non, je n'étais pas seule. Steven était près de moi. Et j'appréciais sincèrement sa compagnie. Sa présence avait quelque chose de rassurant, d'apaisant.
    Hein? Mais qu'est-ce qui m'arrivait? Ça non plus ça ne me ressemblait pas. Aussi loin que je me souvienne, jamais je n'avais ressentis ça en présence d'une personne. J'appréciais la compagnie de Magda, ça c'était sûr, mais jamais je ne m’étais sentie aussi...apaisée en présence de quelqu'un.

    Euh...

    Je fus soudain tirée de mes pensées. Steven paraissait étrangement déstabilisé. Je le fixai d'un air sceptique, penchant la tête sur le côté. Qu'est-ce qui lui arrivait tout d'un coup? Lui qui était tellement sûr de lui d'habitude, il semblait soudainement absent. Puis je ne pus m'empêcher d'esquisser un léger sourire, amusée par la tête qu'il faisait. Oui, décidément, je me sentais bien avec lui.

    Tu sais chacun à ses petites angoisses, qui parfois se rapprochent plutôt de phobies c'est vrai. Tout ça pour dire que tu n'as pas à être embêté. Et puis on est bien là. Au moins on est sûr d'être tranquille!


    Malgré moi, je me sentis soulagée. D'ailleurs, je devais avouer que je ne savais pas très bien pourquoi. C'était vraiment étrange. Mais au fond, je ne cherchais pas plus à comprendre. Je me sentais mieux, et c'était tout ce qui comptait.

    Je songeais qu'il avait raison. Nous n'étions pas si mal que ça ici, au calme. Enfin presque. Non loin, la manifestation se déroulait sans incident. Quoique, je sentait une certaine impatience émaner de l’attroupement d'étudiants. John Sucker aurait vraiment le cran de se présenter ici? Je me permettais d'en douter.
    J'observais les gentleman qui évoluaient autour de la foule. Ils me mettaient mal à l'aise. Je n'arrivait pas à croire qu'on ai fait appel à eux alors qu'au final, c'était contre eux qu'on manifestait. Je persistais à penser que ces robots à intelligence humaine, c'était une mauvaise idée. Et je devais avouer que j'avais un mauvais pressentiment.

    Je tournais de nouveau la tête vers la foule et frissonnai malgré moi. J'imaginais sans mal les personnes qui étaient coincées au milieu de tout ce monde, serrées, écrasées, et m'estimais heureuse de me trouver à ma place. Je parcourais le flot d'étudiants du regard, espérant sans doute apercevoir des têtes connues. Il me semblait distinguer la chevelure brune de Matt. Matt... Il m'avait semblé étrangement abattu pendant un moment, et je n'était pas parvenu à lui parler. Depuis, il paraissait aller mieux. Quoi qu'il se soit parlé, j'espérais qu'il avait trouvé moyen de régler le problème. Puis, il disparu brusquement de mon champs de vision, comme engloutit par la foule.

    Oui, ici, on est tranquilles.
avatar
Athéna Denfro
Messages : 6
Arrivée à New York : 06/10/2012

Fichiers G4 Good
Points de vie:
80/100  (80/100)
Points d'attaque:
10/10  (10/10)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation Dim 21 Oct - 13:36


La Manifestation

"A moins d'avoir un gouvernail et des voiles sous votre jupon, ce qui m'étonnerait, nous ne pourrons pas le rattraper."


Athéna se réveilla ce matin-là avec l'impression d'avoir dormi un quart de seconde. C'était presque ça. La perspective de la manifestation du jour-même l'avait empêchée de dormir pendant de longue à tourner et se retourner dans son lit. C'était d'ailleurs un problème, car si elle manquait de sommeil, elle allait avoir du mal à surveiller son patron un jour où la nécessité était à son plus haut niveau. Si elle ratait ne serait-ce qu'un petit détail, elle allait soit se faire repérer -et éliminer- par John Sucker, soit elle allait se faire tirer les oreilles par la CIA. Et encore, c'était gentil. A vrai dire, elle ne savait pas trop ce qu'elle redoutait le plus, John Sucker ou la CIA. Mais pour l'instant, elle ne risquait encore rien.

Le réveil sonna quelques minutes après son réveil, et elle était déjà levée. Elle l'éteignit rapidement, puis attrapa des vêtements dans son étagère, avant de rejoindre la salle de bain. Elle prit une douche froide et rapide, avant d'enfiler son pantalon droit et noir, son chemisier blanc et sa veste noire de bureau. D'habitude elle mettait des tailleurs, mais pour une journée comme celle-ci, elle aurait sûrement besoin de pouvoir se déplacer aisément, tout en restant comme d'habitude. Elle avait beau surveiller son client depuis des mois, elle avait l'impression de le connaître à peine. Elle devait se méfier plus que tout.

Elle se coiffa soigneusement, enroula ses cheveux en un chignon bien tenu mais pas trop serré, en laissant quelques mèches de cheveux encadrer son visage. Un rapide maquillage, elle posa ses lentilles de contact brunes et enfila quelques gadgets dans ses poches, comme une clé, un petit câble enroulé dans un boîtier discret, muni d'un petit crochet au bout, et sa montre à hologramme. Plutôt utile pour se repérer. Elle se saisit de sa besace où était rangé son ordinateur portable et ses notes, puis emprunta l'unique ascenseur qui permettait de se rendre au bureau de John Sucker. Le plus sécurisé. Et le plus haut bien sûr. Postition stratégique qu'il disait. Elle était du même avis, tout en considérant que ce n'était pas forcément stratégique pour elle, surtout avec un seul ascenseur.

Une fois arrivée, elle mit tout en place, ordonna quelques dossiers du jour -surtout ceux sur la manifestation- et prit un rapide café avant l'arrivée de l'homme qu'elle espionnait. Elle alla ensuite le rejoindre à la porte d'entrée -ou plutôt celle de l'ascenseur- et s'apprêta à prendre des notes face à ce qu'il allait dire. Pourtant, rien ne venait, il se contenta de la saluer vaguement avant d'aller se vautrer dans sa chaise derrière son bureau, avant d'allumer son ordinateur et de se planter devant les vidéos des caméras de surveillance qui retransmettaient en direct la manifestation. Il avait un air ennuyé, tout en paraissant penser à plein de choses. Mais son attitude était inhabituelle. Il devait forcément lui cacher quelque chose. Préparer un sale coup.

Elle s'assit elle aussi à son bureau, juste à côté, et regarda elle aussi les vidéos. Visiblement, les manifestants étaient déjà passés à la vitesse supérieure. C'était un peu bizarre, mais au moins on voyait qu'ils étaient motivés. Le seul truc, c'était qu'elle n'avait pas la moindre idée de ce qu'allait faire John Sucker. A première vue, il allait se contenter d'attendre toute la journée. Ce qui ferait les pieds aux manifestants si personne ne se bougeait. C'était tout de même bizarre.

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Obligatoire] La manifestation

[Obligatoire] La manifestation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Faible participation populaire à une manifestation antigouvernementale
» recensement des primes [obligatoire]
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Haïti-Manifestation: Des jeunes prennent la rue
» Manifestation FL, le 15 Juillet prochain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♦ Robotic Earth RPG ♦ :: New York :: La ville-